Menu
Tablet menu

Le blog de Nat

Beauté Femme, le guide de la beauté au féminin. Dossiers thématiques, actualités, blog, guides pour la femme moderne.

Chute de cheveux, ce qu'il faut savoir

Posté par le dans Santé
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 9573
  • 1 commentaire
  • Notifications
  • Imprimer
Voici venu l’automne, la saison du petit coup de froid, celle de la fatigue et du manque de soleil, du stress et des journées bien remplies, voire du coup de déprime, bref, rien de très réjouissant pour nos cheveux qui, eux aussi, font bien souvent grise mine. Résultat, les voilà qui imitent les feuilles rougeoyantes et se mettent à tomber, jamais très agréable et parfois inquiétant il n’est pas rare qu’on se demande s’il nous en restera un peu une fois l’automne passé ! Il peut y avoir bon nombre de raisons à la chute des cheveux à commencer par l’héritage génétique et, en fonction de la ou des causes de cette chute, il existe de bonnes habitudes à prendre et quelques coups de pouces pour prévenir ces chutes, les enrayer ou les freiner.Pourquoi nos cheveux tombent ?

Pour commencer, qu’on se rassure, la chute des cheveux est naturelle, c’est aussi cela qui assure leur renouvellement. Le cheveu suit un cycle de vie qui se termine naturellement par sa chute : une phase de croissance qui dure en moyenne 3 à 4 ans chez la femme et 2 ans chez l’homme, une phase de repos ou de transition d’environ 3 semaines et la phase de chute qui, elle, tourne autour de 3 mois.
Ainsi, nous perdons en moyenne une cinquantaine de cheveux par jour, jusque là, rien d’anormal, d’ailleurs la plupart du temps nous n’y faisons même pas attention.
En revanche, l’automne semble être une période durant laquelle les chutes sont accrues, il est donc normal d’observer une augmentation du nombre de cheveux restés sur la brosse ou dans la baignoire après un shampooing. Cette chute saisonnière dure environ 6 semaines, en principe.

Mais outre la chute naturelle qui n’a rien d’inquiétant, il arrive qu’on les perde de manière importante sur une longue durée, ces chutes « anormales » pouvant avoir diverses causes.

Pour commencer, les premiers mis en cause : stress et fatigue généralisée. Le lien entre notre état physique mais aussi psychologique sur l’état de nos cheveux n’est plus à faire, c’est un fait, dépression, surmenage, stress, manques de sommeil accumulés peuvent provoquer une chute de cheveux importante. Mais les dégâts ne s’arrêtent pas là puisque la qualité même du cheveu peut pâtir de telles conditions de vie : ils auront ainsi tendance à se casser davantage, à s’assécher, à perdre de leur brillance, idem pour le cuir chevelu qui en prend un coup et peut se consteller de pellicules comme se mettre à démanger, plaques rouges à la clé !

Et l’ennui c’est qu’en matière de stress et compagnie, il n’y a pas de pilule miracle, il faut apprendre à gérer son stress et ses angoisses que ce soit avec l’aide d’un spécialiste ou d’exutoires en tous genres : sport, balades en forêt, activités créatives et bonnes grosses nuits de sommeil, tout une hygiène de vie !

S’ajoutent à cela les carences alimentaires qui, elles aussi, ont des conséquences certaines sur les chutes, et oui, nos cheveux sont vivants et ont besoin de vitamines et minéraux pour leur croissance et leur renouvellement. Ainsi, fer, zinc, vitamines B2, B5, B6, B8, PP, acides aminés,... sont nécessaires aux cheveux tant pour leur vie que pour leur beauté. Et pour s’assurer des apports suffisants, pas de secret mais une alimentation équilibrée !
L’on peut s’aider de compléments alimentaires à titre de coup de pouce, à prendre un peu avant l’automne pour prévenir les chutes, mais ils ne remplaceront jamais une alimentation saine.
Et on embraye sur les régimes draconiens qui, bien souvent déséquilibrés, peuvent avoir des conséquences catastrophiques sur les cheveux. Si vous souhaitez perdre du poids, donc, mieux vaut vous en remettre à un(e) diététicien(ne) ou à votre médecin qui sauront vous conseiller quant au choix des aliments et aux bonnes « alliances » pour s’assurer une perte de poids maîtrisée et sans carence.

Le point suivant s’adresse tout particulièrement à vous, mesdames : gare aux traitements de choc. Colorations, décolorations, brushing musclés, lissages à répétition, coups de brosse agressifs,… sont autant de facteurs qui fragilisent le cheveu et sa racine, et peuvent conduire à une perte importante. Sachez donc modérer vos ardeurs et les laisser respirer que ce soit entre deux colorations ou entre deux brushing !
De même, choisissez des produits de soin adaptés. Evitez les produits trop agressifs, investissez dans un shampooing de bonne qualité et adapté aux besoins de vos cheveux, ça c’est le minimum. Pensez aussi à une huile nourrissante pour les chouchouter une fois par semaine au moins.

A savoir également mesdames, les variations hormonales que nous connaissons tout au long de notre vie : adolescence, grossesse, ménopause et dérèglements peuvent en mettre un coup à notre belle crinière. Il est par exemple normal de perdre ses cheveux après une grossesse ou à la ménopause et, en principe, la chute s’arrête d’elle-même. Mais là encore, n’hésitez pas à en parler à votre médecin qui pourra vous conseiller des compléments alimentaires voire un traitement pour freiner ou stopper le processus.
Et sur le sujet des hormones, gare à certaines pilules qui ne nous correspondent pas et qui peuvent déclencher des chutes également.
Un bilan hormonal peut alors vous être prescrit pour déceler tout problème de dérèglement et si besoin, y remédier.

Enfin, certains présentent un terrain sensible aux problèmes de chutes, hommes ou femmes, et seront donc plus sujets à ce phénomène. Si tel est votre cas, par exemple si l’un de vos parents présente une calvitie, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre dermatologue qui pourra vous conseiller un traitement pour freiner la chute. Sachez qu’en la matière, il n’existe pas de traitement efficace à 100% donc permettant d’enrayer complètement le processus. Du reste chacun y réagit différemment, certains verront une nette amélioration, d’autres non.

Quoi qu’il en soit, n’hésitez pas à consulter un spécialiste si l’état de vos cheveux vous préoccupe, que vos inquiétudes soient fondées ou non, de bons conseils et quelques examens s’ils sont jugés nécessaires ne peuvent qu’être bénéfiques.

Quelques aliments à privilégier pour la santé de nos cheveux :

- Fruits et légumes bourrés de vitamines

- Levure de bière riche en vitamines B1, B2, PP, fer, magnésium, zinc,… bien connue pour son action bénéfique sur peau et cheveux. A prendre en gélule ou à saupoudrer sur vos petits plats.

- Les œufs, le poisson, les crustacés et la viande (avec modération et pas trop grasse) pour le fer et les acides aminés,

- Les céréales complètes et les légumineuses à commencer par les lentilles, pour leur apport en zinc notamment.
Modifié le
0

Commentaires

  • Invité
    neily2008@...... vendredi, 08 mai 2009

    LOL cest interessant.je vai tout essayer merciiiiiiiii

  • Veuillez vous connecter d'abord avant d'ajouter un commentaire

A l'instant !

Huile Capillaire Nourrissante Weleda : j'ai testé, c'est un excellent produit !
BFM
Jolie sélection : jaime bien les Hilfiger Denim
Oui, j'ai testé cette huile et elle est vraiment bien !
Bonjour, et bien voila j'ai une question. Imaginons que je prenne la pdl apres plusoeur rapport pend...
bibi
et on se mesure en soutien gorges ou sans ? :-/
fredouille

Top bloggeuses

BFM
1883 post(s)
Du fond de la campagne bretonne, j'écris sur la fe...
Chausseur lyonnais spécialisé dans les marques ita...
Nat Acha
2 post(s)
Nat Acha n'a pas encore mis à jour sa biographie
Nathalie Houard
1 post(s)
Nathalie Houard n'a pas encore mis à jour sa biogr...
Robertden
0 post(s)
Robertden n'a pas encore mis à jour sa biographie

Communauté

Login ou S'enregistrer