A+ A A-

Nat Acha's posts

Colorations naturelles, que faut-il en penser ?

C’est un fait, les colorations chimiques sont de plus en plus montrées du doigt, sévèrement critiquées pour les substances chimiques clairement dangereuses qu’elles contiennent. Alors certes, elles ont des avantages, les colorations chimiques nous permettent par exemple bien des caprices, changement radical de couleur, passage du blond comme les blés au noir corbeau ou vice versa. Pour sûr elles sont efficaces. Mais les colorations chimiques, c’est aussi ammoniaque, peroxyde et paraphénylènediamine, entre autres, des substances qui en plus d’abîmer sérieusement les cheveux sont allergènes et pénètrent dans la fibre capillaire pour atteindre la structure même du cheveu. Un procédé agressif qui n’est pas anodin et que certaines préfèrent éviter.Si les études sur le sujet ne sont pas toutes d’accord, on suspecte tout de même les colorations chimiques de bien des maux. Cancérogènes, mutagènes ou encore tératogènes (pouvant provoquer des malformations de l’embryon), ce sont là des risques qui font peurs même s’ils ne sont pas officiellement prouvés.

Du coup, à l’heure où le bio et le naturel reviennent en force, les femmes se penchent sur le cas des colorations naturelles parce qu’après tout ça l’idée d’appliquer des pigments issus de sources naturelles sur le cuir chevelu n’est pas pour déplaire !

Les colorations naturelles ce sont donc des pigments provenant de sources végétales comme la camomille, le henné ou encore le thé.
Très douces pour les cheveux et le cuir chevelu, elles respectent la fibre capillaire qu’elles ne pénètrent pas mais se contentent d’enrober. Elles ne modifient donc pas la structure du cheveu, ne contiennent pas d’ammoniaque ni de produits oxydants.
Le revers de la médaille bien sûr, c’est qu’elles ne permettent pas autant de fantaisie que leurs consœurs chimiques.
Avec les colorations naturelles, pas de changement radical de couleur, pas ou peu d’éclaircissement possible, elles permettent surtout d’apporter nuances et reflets et de foncer légèrement.

Côté couvrance, même si les « colo » naturelles ont fait bien des progrès, elles ne sont pas aussi couvrantes que les colorations chimiques. Ainsi, elles vont tout de même teindre les cheveux blancs mais ils resteront plus clairs que les autres.

Ceci dit, les reflets et nuances apportés pas ces pigments naturels sont très beaux et ont donc l’avantage de rester en accord avec la carnation naturelle de chacun.
Notez également que ces colorants naturels n’abîment pas les cheveux mais les soignent même bien souvent, les rendant plus épais et brillants.
En outre, si elles s’atténuent au fur et à mesure des shampooings (elles peuvent tenir de 6 à 8 semaines en moyenne), cela reste harmonieux et elles limitent les effets racines.

A savoir, la pose d’une coloration naturelle est plus longue que celle d’une coloration chimique. Il faut respecter ce temps de pose si on veut un résultat bien visible.
De plus, on conseille d’attendre un certain délai entre l’application d’une couleur naturelle et celle d’une couleur chimique et vice versa.
Dans tous les cas, lisez bien la notice, elle vous informera sur les précautions à prendre. Et si par la suite vous désirez repasser à la coloration chez le coiffeur, dites lui bien que vous avez eu recours à une coloration naturelle et de quel type (contenant camomille, henné, thé, buis,…).
Des doudounes mode et anti-coup de froid
Mode, un avant-goût de printemps très luxe
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter