A+ A A-

Nat Acha's posts

L’épilation à la lumière pulsée, qu’est-ce que c’est ?

A l’heure où l’été s’annonce, on se penche sur le problème des poils avec plus d’assiduité. Et c’est la grande tendance du moment, on parle d’épilation à la lumière pulsée ici, de lampe flash là, avis et questions fusant sur les forums, il semblerait bien que cette technique d’épilation dite définitive fasse choux gras. Alors comment marche l’épilation à lumière pulsée et quelle différence avec l’autre méthode d’épilation « définitive » qu’est le laser ? Aujourd’hui on fait un point sur la lumière pulsée, quel est le principe, quels sont les risques, quels sont les résultats, quelles contre-indications, quels prix,… petit topo sur cette nouvelle technique anti-poils.L’épilation à la lumière pulsée ou lampe flash est finalement relativement proche de l’épilation laser. L’épilation se fait par le biais d’un faisceau lumineux, tout comme le laser, qui va cibler les pigments du poil contenus dans la mélanine qu’elle chauffe, la chaleur s'étendant ensuite au bulbe du poil qui se détruit.
La différence réside dans l’instrument, d’un côté, on a un laser dont le faisceau est d’une longueur d’onde identique, de l’autre on a une lumière qui fonctionne par pulsations dont le faisceau est de longueur d’onde variable donc réglable.

Tout comme l’épilation laser, l’épilation à la lumière pulsée fonctionne avec les pigments du poil, elle donne donc de meilleurs résultats sur les peaux claires aux poils foncés que sur les poils blonds.
L’épilation à la lumière pulsée a donc ses limites, sur les peaux pigmentées, à savoir mates ou noires, elle doit être utilisée avec une grande précaution, ces dernières contenant beaucoup de mélanine.
De plus, la lumière pulsée ne peut être effectuée sur une peau bronzée. C’est la raison pour laquelle on pratique cette épilation en hiver. Il faut du reste éviter toute exposition avant et au moins deux semaines après l’épilation.
Pour le reste des contre-indications, l’épilation à la lampe flash ne peut être pratiquée sur les femmes enceintes, sur les enfants, sur les personnes souffrant de certaines maladies de peau (sensibilité aux ultra-violets) ainsi que pendant la prise d’un traitement photo sensibilisants.

A savoir, si l’épilation au laser est pratiquée par les dermatologues, l’épilation à la lumière pulsée est pour sa part pratiquée en institut de beauté. Il s’agit pourtant d’un acte qui comporte des risques, assurez-vous donc que l’esthéticienne qui le pratique a bien été formée par un médecin lui-même compétent en la matière.
De plus, avant d’entreprendre vos séances, consultez votre médecin traitant. Comme expliqué plus haut, il existe certaines contre-indications, vous avez tout intérêt à vous assurer que vous êtes une bonne candidate au traitement.
A noter, les grains de beauté doivent être protégés du faisceau lumineux.

Et la pratique ? L’épilation à la lumière pulsée n’est pas ou peu douloureuse. Une sensation de chaleur ou picotement et quelques rougeurs peuvent apparaitre pendant le traitement mais elle jugée moins douloureuse que l’épilation laser.
L’épilation à la lumière pulsée s’effectue sur une zone qui doit être rasée 3 jours avant traitement.
Un gel est appliqué sur les zones à épiler pour améliorer la pénétration de la lumière et des lunettes de protection doivent vous être fournies.
Pour une épilation parfaite, plusieurs séances sont nécessaires.
L’épilation des sourcils par exemple, nécessite environ 4 séances, l’épilation des aisselles ou du maillot peut nécessiter 5 séances tandis qu’il faut compter jusqu’à 8 séances pour les demi-jambes.
Chaque séance doit être espacée de plusieurs semaines.
Entre chaque séance, toute épilation est proscrite, mais le rasage est permis.

Au fur et à mesure des séances, les poils repoussent plus fins et moins nombreux.
A savoir, si sur certaines zones comme les aisselles ou le maillot l’épilation est quasi-définitive, elle nécessite tout de même des séances d’entretien (variable selon les zones) tous les deux ou trois ans. Ce n’est donc pas une épilation définitive mais durable.

Côté prix, les tarifs varient selon la zone à épiler, comptez environ 100 € la séance pour les aisselles ou le maillot, 160 € la séance pour les demi-jambes, 35 € la séance pour les sourcils.

A lire également : l'épilation laser, autre technique d'épilation durable.
Les Reebok EasyTone, j’investis ou pas ?
Se faire de jolies jambes, quelques astuces
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter