Katy Perry, du Gospel à la Pop

La jolie brunette aux immenses yeux bleus intrigue, fascine, fait sourire ou dérange, Miss Perry a gagné son pari, tout, plutôt que l’indifférence. Il faut dire que lorsqu’une fille de non pas un, mais deux pasteurs, chante à tue-tête qu’elle a embrassé une fille et adoré ça, on ne peut que relever le nez et jauger la demoiselle. Or, avouons-le, le personnage est à la hauteur de nos attentes, pétillante, sexy en diable, excentrique et toujours drapée dans des tenues plus improbables les unes que les autres, elle pourrait irriter mais voilà, Katy Perry a la moue enfantine, la parole ironique et le sourire facile, alors du coup, ben… on l’aime bien !Katheryn Elisabeth Hudson, de son vrai nom, est née à Santa Barbara en Californie le 25 octobre 1984, ce qui fait à la demoiselle un petit 25 ans, oui, les stars d’aujourd’hui vont vite en besogne.
Elle née donc dans une famille fervente religieuse de père et de mère pasteurs entre une grande sœur et un petit frère. Dans cette petite famille américaine moyenne, Katy grandit entre offices dominicaux et chants religieux, la belle a déjà ça dans le sang, mais à l’époque ce qu’elle chante, c’est du Gospel.
Pas de vague donc pour la jeune fille qui, à l’époque est blonde, si, si, et sort sagement diplômée d’un lycée de Californie avant d’emménager à Los Angeles comme toute jeunette aux rêves de célébrité.

Katy sort son tout premier album en 2001 sous le nom de Katy Hudson, un album qui ne fait pas de vague puisque loin de « I kissed a girl » & Co, il s’agit, je vous le donne en mille, de chants religieux. Seulement voilà, la fille de pasteurs a aussi un gros faible pour Queen, Alanis Morissette, Gwen Stefani ou encore le groupe Incubus, et entre Gospel et pop rock son cœur balance, mais pas très longtemps.


Aussi, Katy change de nom et de look, la belle arbore la crinière noir corbeaux et adopte le nom de jeune fille de sa mère pour devenir Katy Perry, Katy Hudson étant, selon elle, trop proche de Kate Hudson pour qu’il n’y ait pas maldonne.

A partir de là, Katy se démène pour percer et renie son image de petite fille sage, avouant avoir cumulé les erreurs et bêtises à l’adolescence.
En 2007, Katy Perry gagne son ticket d’entrée chez Virgin et sort aussitôt ses deux premiers single « Ur so Gay » et « I kissed a girl ». La seconde surtout fait un carton, classée au top des charts dans de nombreux pays, elle est diffusée d’un bout à l’autre de la planète et la brunette épicée se fait un nom et une réputation de rebelle, mais attention, glam’ la rebelle svp !

S’en suit alors son premier album, enfin deuxième en comptant l’album de gospel, « One of the boys » duquel est tiré son troisième single « Hot N Cold », un autre grand succès pour miss Perry.
Commencent donc les tournées mondiales et, tandis que les places de concert pour le Hello Katy Tour se vendent comme des petits pains, la chanteuse impose son style en douceur… heu, en couleurs : ses tenues de scène hallucinantes font jaser, Katy est capable de porter la robe ultra-kitch façon poupée Barbie comme le costume piqué à Wonder Woman et, disons-le, sa jolie plastique aidant, la belle se fait une réputation de popstar délurée et sexy plutôt rafraîchissante.

La suite, vous la connaissez, s’en suivent deux autres single, « Thinking of you » et « Waking Up in Vegas » qui, s’ils n’atteignent pas le taux d’écoute de I Kissed a girl, restent de beaux succès. Miss Perry multiplie parallèlement les apparitions à toutes sortes d’évènements mondains tandis qu’elle s’essaie au métier d’actrice, apparaissant dans quelques séries américaines habituées aux intérim de stars.

Côté vie privée, et même si ça ne nous regarde pas, après une liaison avec le chanteur Travis McCoy, liaison que l’on murmurait devoir aboutir à un mariage, Katy s’est éprise, pour l'heure en tous cas, de l’acteur Russel Brand, aussi déjanté qu’elle, dit-on, ça promet des rebondissements !


0
Bottée en beauté, la sélection de bottes trendy
Cosmétiques et Bio-attitude
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité - Fatitou le samedi 7 novembre 2009 14:35

Elle est bien mais mais elle dépasse parfois les limiotes ... :-)

0
Elle est bien mais mais elle dépasse parfois les limiotes ... :-)