A+ A A-

Mission ventre plat pour le printemps #1 : l’alimentation

Le ventre est au centre de bien des complexes, on rêve de ce fameux ventre plat avec abdos dessinés en prime, mais le pauvre est bien souvent le premier à pâtir de nos petits (et gros) excès, il souffre aussi de nos mauvaises habitudes alimentaires et de notre sédentarité. Résultat le ventre gonfle, il est ballonné, il se détend, et en bonne zone privilégiée de stockage qu’il est il s’enrobe pernicieusement. On se retrouve donc à camoufler nos petits bourrelets, redoutant l’été, ses petits hauts et maillots de bain. Pour retrouver un ventre plat, il n’y a pas de secret, il faut y travailler. Alimentation, activité physique, bonnes habitudes et petit coup de pouce cosmétique, on étudie le cas du ventre plat.Vous le savez sans doute déjà, il n’est pas facile de changer ses habitudes alimentaires. Pourtant une bonne alimentation est indispensable pour faire dégonfler notre bidon.
Par bonne alimentation comprenez équilibrée et variée. Pas question de s’affamer mais il s’agit de mieux choisir ses aliments, d’éviter au maximum les ennemis du ventre plat et de privilégier les aliments intéressants d’un point de vue nutritionnel, c'est-à-dire ceux qui rassasient en apportant des éléments essentiels à l’organisme comme les fibres, les vitamines, les minéraux,… sans être trop gras ni trop sucrés.

- Légumes et fruits sont toujours les bienvenus, que l’on cherche à perdre du ventre ou pas, ils apportent des fibres qui stimulent le transit, une bonne dose de vitamines et de minéraux, voilà de vrais amis du ventre plat.
Les crudités sont aussi excellentes pour la ligne, gorgées d’eau elles hydratent en même temps qu’elles rassasient.

Attention toutefois si vous avez les intestins irritables, point trop n’en faut. Les légumes cuits sont encore ce qu’il y a de mieux, facilement digérés, ils font leur boulot en un minimum d’encombrement.

- Ne faites pas l’impasse sur les céréales. Lorsqu’on surveille son poids on a tendance à exclure riz, pâtes et compagnie de notre assiette, la faute à cette rumeur selon laquelle ils feraient gonfler.
En vérité elles sont de vraies alliées minceur puisqu’elles rassasient sur la durée et nous évitent les fringales et donc le grignotage intempestif.
Le truc essentiel à retenir c’est que les céréales raffinées n’ont pas la même valeur nutritionnelle que les céréales complètes et que ce sont ces dernières qu’il faut préférer parce que bien plus riches en fibres et minéraux.



On ajoute que si les céréales, complètes donc, sont à mettre dans son assiette, elles ne doivent pas y prendre toute la place. Dans l’idéal légumes et crudités sont présents en même quantité que les céréales. On revoit donc son assiette si la feuille de salade n’y est que décorative…

- Les protéines sont des alliées du ventre plat. Ce n’est pas un hasard si des régimes misent tout sur les protéines, elles soignent notre ligne aux petits oignons, rassasient, entretiennent les muscles et n’apportent que peu de gras.
Attention toutefois, des protéines point trop n’en faut, là encore on varie les plaisirs, on n’en abuse pas et lorsqu’on cherche à perdre du ventre on privilégie les protéines maigres. Poulet, dinde, certaines viandes rouges, poisson et crustacés, œufs,… On alterne.
Et puis de temps en temps on se fait une assiette purement végétarienne avec une source de protéines végétales (pois chiches, haricots secs, lentille,…) qui sont plus digestes et excellentes pour la ligne.

- A bannir (autant que possible) : les graisses saturées (fast-food, aliments frits, de nombreux plats préparés,…) et les sucres raffinés (pâtisseries et viennoiseries, bonbons et biscuits industriels,…) qui sont de véritables ennemis de notre ventre.



Notez que cuisiner est un excellent moyen de retrouver la ligne, on sait ce qu’on met dans nos petits plats et gâteaux, on contrôle la quantité de graisse, de sucre et de sel et on mange bien mieux qu’en achetant tout fait.
En plus lorsqu'on cuisine on s’occupe donc on ne cède pas au grignotage, on varie plus facilement notre alimentation en se lançant dans de nouveaux plats et puis on savoure parce que quand même c’est nous l’auteur !

- Gare au sel ! Nous mangeons trop salé voire beaucoup trop salé. Certes le sel est nécessaire mais à force de saler sans même goûter on finit par habituer nos papilles et on a l’impression que les plats allégés en sel n’ont pas de goût.
Un vrai cercle vicieux surtout lorsqu’on connaît les méfaits de l’excès de sel. Hypertension et rétention d’eau (notamment au niveau du ventre) nous guettent !
Alors goûtez avant d’attraper la salière et réapprenez à vos papilles à aimer le goût des aliments, le vrai.

- Evitez le grignotage. Il est l’un des gros obstacles à toute ambition de ventre plat. Le système digestif a besoin d’un rythme fixe et d’un peu de repos entre les prises alimentaires. Et puis le grignotage appelle le grignotage, on mange un, puis deux, puis la moitié du paquet de biscuit.
Notez pour achever de vous convaincre que les sucres (rapides et raffinés) provoquent un pic d’insuline dans le sang qui est un véritable appel au stockage. Et oui, le corps réagit à ce pic d'insuline en stockant et évidemment il stocke sur ces zones « sensibles » sujettes aux rondeurs, le ventre notamment.
Donc si vous avez envie d’une petite douceur, préférez la manger en fin de repas plutôt qu’isolée à n’importe quel moment de la journée, l'incidence de votre écart sera moindre sur votre ligne.

- Quant au goûter, c’est une bonne idée mais à heure fixe en misant sur des aliments malins comme les fruits secs, les fruits frais, un yaourt, un morceau de chocolat noir ou un peu de pain complet…

La suite de nos conseils ventre plat c'est ici
Pulls et gilets, fines mailles de printemps
Sandro collection P/E 12, ce qu’on shopperait volo...
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter