Menu
Tablet menu

Le blog de Nat

Beauté Femme, le guide de la beauté au féminin. Dossiers thématiques, actualités, blog, guides pour la femme moderne.

Les questions qu’on se pose sur la pilule contraceptive

Posté par le dans Santé
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 7875
  • 5 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer
Nous sommes nombreuses à apprécier le côté pratique de cette fameuse pilule, très sûre à condition d’en faire un usage responsable, elle nous épargne bien des angoisses et est loin d’être contraignante. Il s’agit d’ailleurs de la contraception la plus utilisée en france puisque l’on considère que près de 60 % des françaises on adopté ce moyen de contraception de façon régulière. Mais même bien conscientes de ses nombreux avantages, des questions persistes et nombreux sont les maux que nous attribuons bien volontiers à ce petit comprimé : prise de poids, problèmes de circulation sanguine, risques de cancers accrus, problèmes de peau,… alors la pilule pas si inoffensive que cela ? Qu’en est-il exactement des effets à long terme d’une prise continue de ce moyen de contraception ?

Pilule et poids

Nous sommes nombreuses à avoir constaté une prise de poids suite à la prise régulière de la pilule. Le plus souvent légère, de l’ordre de 2 à 3 kilos, on se demande bien souvent si cette prise de poids peut être imputée à la pilule.
En principe, non. Aucune étude scientifique n’aurait permis de mettre en liaison directe pilule et prise de poids. Et c’est d’autant plus vrai que la pilule est généralement adoptée à l’adolescence et sur le long terme, hors le corps d’une femme évolue beaucoup à cette période de la vie et il n’est pas rare de constater une prise de poids plus ou moins importante lorsque le corps « entre dans l’âge adulte ».
D’un autre côté, les gynécologues constatent qu’en pratique, nombre de leurs patientes se plaignent de quelques kilos superflus installés depuis l’adoption de ce moyen de contraception.
Une prise de poids qui pourrait avoir plusieurs causes :
D’une part, l’on a constaté que chez certaines femmes, la pilule avait tendance à accentuer le phénomène de rétention d’eau en induisant une surproduction d’une protéine naturellement sécrétée par le foie. Cette protéine appelée angiotensine induirait un stockage plus important de l’eau par le corps. Ainsi, les jambes sont plus lourdes, le ventre facilement gonflé au même titre que la poitrine qui est parfois même douloureuse. Et qui dit plus d’eau stockée dans les tissus dit quelques kilos en plus sur la balance. Si vous êtes concernée par ces symptômes pouvant s’avérer gênants, parlez-en à votre gynécologue qui pourra vous prescrire une pilule moins dosée en estrogènes ou une pilule progestative.

Mais la pilule pourrait également jouer sur le métabolisme de certaines femmes, et il est important d’insister sur le « certaines », puisque nous ne serions pas toutes égales face à ce phénomène. Ainsi, les estrogènes apportés par la pilule pourraient diminuer la capacité du corps à brûler les calories et jouer un rôle sur le stockage des graisses et la production de cellulite.
Ajoutons à cela le fait que les deux types d’hormones apportés par la pilule, estrogène et progestérone, sont soupçonnés de stimuler notre appétit et l’on comprend qu’effectivement, la pilule peut-être à l’origine d’une prise de poids qui, en principe, avec une bonne hygiène de vie et une alimentation équilibrée, devrait rester peu importante. Mais n’hésitez à discuter avec votre gynécologue des effets constatés sur votre corps suite à la prise d’une pilule, la première n’est pas toujours la bonne, et il existe de nombreuses pilules plus ou moins dosées en hormones et susceptibles d’être mieux adaptées à votre organisme.

Pilule et syndromes prémenstruels

Poitrine gonflée, ventre tendu et ballonné, acné apparaissant quelques jours avant les règles et douleurs de règles, nous sommes, là encore, nombreuses à souffrir de syndromes prémenstruels avec plus ou moins d’intensité d’une femme à l’autre.
Aujourd’hui, en cas de douleurs intenses pendant les règles ou de syndromes prémenstruels importants, on prescrit bien souvent la pilule, cette dernière pouvant atténuer ces symptômes avec plus ou moins d’efficacité, puisque là non plus, nous ne sommes pas à égalité.
Et effectivement, la pilule a un effet non négligeable sur les douleurs de règles, tout particulièrement, et peut atténuer de manière significative les symptômes prémenstruels sans toutefois les faire disparaître. Précisez donc à votre médecin ou gynéco l’importance de vos symptômes et leur évolution suite à la prise de pilule, ainsi une autre pilule pourra vous être prescrite si vous ne constatez pas d’amélioration avec la vôtre.

Pilule et acné

Si les anciennes pilules avaient plutôt tendance à déclencher des poussées d’acné, les nouvelles en revanche ont fait de gros progrès de ce côté là, si bien qu’aujourd’hui on conseille même la pilule en cas d’acné récurrent, les nouvelles générations ayant démontré d’excellents résultats.
En revanche, gare au cocktail pilule + soleil, puisque la prise de pilule peut induire une production de mélanine plus importante en cas d’exposition au soleil et déclencher l’apparition de tâches brunes, relativement larges, sur le visage, le plus souvent localisées sous les yeux et sur le pourtour de la bouche. Pensez donc à protéger votre peau avec une crème solaire à indice élevé (50) en cas d’exposition et si vous constatez l’apparition de tâches pigmentées sur votre visage, un changement de pilule pourra être nécessaire de même qu’un traitement local adapté.

Pilule et libido

Nombreuses sont celles qui constatent une baisse de leur désir qui semble corréler avec la prise de pilule. Et il semblerait que la pilule puisse effectivement jouer sur la libido même si, bien souvent, elle n’est pas la seule en cause dans le cas d’une baisse du désir sexuel : fatigue, stress, angoisses, ou relations conflictuelles au sein du couple sont autant de raisons pouvant l'expliquer.
Toutefois, en empêchant l’ovulation, la pilule inhibe également cette période durant laquelle le désir se fait plus fort, un mécanisme naturel qui vise à la reproduction mais qui disparaît lors de la prise de pilule. De plus, elle a un effet dit anti-androgène, c’est à dire qu'elle annihile l’effet des hormones qui, chez la femme, stimule le désir.

Pilule et santé

- L’on a longtemps accusé la pilule d’être cancérigène et les études scientifiques ont en effet démontré que la pilule joue un rôle dans le développement de certains cancers. Ainsi, son rôle néfaste dans le développement des cancers du sein et du col de l’utérus a été démontré même si les chercheurs précisent qu’elle n’augmenterait que faiblement le risque de développer l’un ou l’autre.
En revanche, il a également été démontré que la prise régulière et sur le long terme de la pilule contraceptive limite au contraire le risque de développer un cancer des ovaires.
Vous l’avez compris, ni bonne, ni totalement mauvaise, la pilule est à utiliser avec précaution et est plutôt destinée aux jeunes femmes qui présentent un moindre risque de développer un cancer du sein.

- La prise de pilule joue également un rôle, et un mauvais cette fois, sur le système circulatoire puisqu’il a été prouvé que les hormones qu’elle contient provoquent une hausse de la pression artérielle, accroîssent le risque de rigidification des artères et augmentent les risques de formation de caillots. Des effets non négligeables et à prendre en compte tout particulièrement si vous souffrez déjà à l’origine d’une mauvaise circulation sanguine et/ou que vous connaissez des antécédents familiaux.

- Nous ajouterons à cela le cocktail estrogènes + tabac qui accentue considérablement les risques d’AVC (accident vasculaire cérébral) et d’infarctus dans le cas d’une prise sur le long terme.
Si vous toutefois vous ne désirez vous passer ni de pilule, ni de tabac, pensez à en parler à votre gynécologue qui pourra vous prescrire une pilule progestative de manière à limiter les risques.

Et après la pilule, y a-t-il des risques de ne pas parvenir à concevoir un enfant ?

Voilà une question que se posent fréquemment les femmes qui prennent la pilule et cette peur de ne pas parvenir à concevoir après plusieurs années de pilule est bel et bien là.
Cependant sur ce point, pas d’inquiétude à avoir, la pilule n’aurait aucun effet sur notre fertilité.
En principe, une ovulation doit intervenir dès le cycle suivant l’arrêt de la pilule même s’il arrive qu’il faille un peu de temps pour que le cycle naturel se remette en ordre.
Ainsi, il ne faut pas s’angoisser si la grossesse ne vient pas immédiatement après l’arrêt du contraceptif, d’ailleurs même sans ce dernier, certaines femmes rencontrent plus de difficultés que d’autres pour concevoir.
Enfin, ajoutons tout de même qu’avec l’âge, la fertilité diminue, il n’est donc pas anormal qu’à 30 ou 35 ans, concevoir soit plus long qu’à 20.
Modifié le
0

Commentaires

  • Invité
    Lalie mercredi, 18 novembre 2009

    :-| Combien de temps (jours) une ovulation doit intervenir après l’arrêt de la pilule et est-ce vrai qu'on peut tomber enceinte n'importe quel jour après.

  • Invité
    cecile samedi, 21 novembre 2009

    Ah ben ça Lalie, c'est selon chacune, certaines ont une ovulation rapidement et gardent un cycle plutôt régulier et pour d'autres il faut un peu plus de temps pour que le processus naturel se remette en place, on ne peut pas dire quand exactement.

  • Invité
    Geneviève mercredi, 01 septembre 2010

    Moi ça m'a pris 1 an avant de ravoir mes règles. :-o

  • Invité
    amel mercredi, 11 mai 2011

    LOL :-) moi je suis tombé enceinte le premier mois après l'arrêt de la pillule aprés 4ans de prise

  • Invité
    myriamsoraya samedi, 15 décembre 2012

    moi sa fait 6 mois que je l ai arreter et je n arrive pas a tomber enceinte, mon gynéco ma dit que j'avait des taches noires sur mes ovaires et que c est pr cela que je n ovule pas bien

  • Veuillez vous connecter d'abord avant d'ajouter un commentaire

A l'instant !

Huile Capillaire Nourrissante Weleda : j'ai testé, c'est un excellent produit !
BFM
Jolie sélection : jaime bien les Hilfiger Denim
Oui, j'ai testé cette huile et elle est vraiment bien !
Bonjour, et bien voila j'ai une question. Imaginons que je prenne la pdl apres plusoeur rapport pend...
bibi
et on se mesure en soutien gorges ou sans ? :-/
fredouille

Top bloggeuses

BFM
1883 post(s)
Du fond de la campagne bretonne, j'écris sur la fe...
Chausseur lyonnais spécialisé dans les marques ita...
Nat Acha
2 post(s)
Nat Acha n'a pas encore mis à jour sa biographie
Nathalie Houard
1 post(s)
Nathalie Houard n'a pas encore mis à jour sa biogr...
Jacques Jako
0 post(s)
Jacques Jako n'a pas encore mis à jour sa biograph...

Communauté

Login ou S'enregistrer