Avoir confiance en soi pour mieux vivre !

Le manque de confiance en soi est présent chez tout le monde, mais dans des proportions différentes. Jusqu’à un certain niveau il n’est pas vraiment handicapant, à l’origine de petit coup de blues, il s’oubli assez vite et on continue notre vie de plus belle. Cela dit certains souffrent d’un réel manque de confiance en eux qui se répercute sur leur vie de tous les jours, leurs proches, leurs amis, c’est là que ce sentiment devient réellement problématique.
La méchanceté, la jalousie excessive, la mauvaise humeur, les coups de déprime peuvent être le fait de ce mal être et sont pénibles à vivre pour celui qui en souffre comme pour son entourage.
Retrouvez une certaine confiance et donc un équilibre est un processus lent et parfois il ne peut se faire sans l’aide d’un spécialiste, mais voici quand même quelques conseils, pour s’aider soi-même à relativiser les choses, savoir oublier ses complexes, ses défauts, vivre en paix !

D’où naît le manque de confiance en soi ? Pour comprendre et vaincre ce sentiment il faut tout d’abord se demander pourquoi il est là ?

C’est pour tout le monde différent, ce sentiment est fortement lié au vécu d’une personne, à son passé. Ainsi on sait que les personnes ayant eu un passé mouvementé, une enfance difficile, des parents absents ou violents sont plus empreints à ce sentiment.
Etre fragilisé par une histoire difficile est naturelle, une rupture, la perte d’un être cher, un manque d’affection,… les raisons peuvent être nombreuses, mais c’est vivre avec cette souffrance et ce sentiment d’être « moins bien » au quotidien qui n’est pas naturel et dont il faut savoir se débarrasser !

Pour commencer, sachez que tous le monde ressent ce sentiment de temps en temps, certains plus que d’autres, mais même les personnes que vous enviez parce qu’elles ont l’air de tout avoir pour être heureuses, d’être sûres d’elles, se sentent parfois inférieures, pas à la hauteur.

Peut-être connaissez-vous cette phrase qui dit : « présenter l’apparence de quelqu’un qui réussi pour réussir vraiment »? Et bien même si cette phrase est un peu excessive, elle est un peu vrai.
On aime toujours plus les personnes qui ont l’air sûres d’elles, peut-être parce qu’elles nous rassurent, parce que, nous aussi, nous voulons donner cette impression, parce qu’avoir l’air sûr de soi est valorisant, que c’est en partie pour ça que les gens nous aiment et que donc nous nous aimons. Le raisonnement est un peu simplet mais en gros, il explique le raisonnement de la majeure partie des gens. C’est un engrenage qui devient cercle « vicieux » pour ce qui est du manque d’estime de soi.

Sachez que vous avez le droit à l’erreur ! Tous le monde fait des erreurs et c’est en acceptant de les voir que l’on avance, on les surmonte au lieu de les ignorer, si on les voit on ne les refera plus !

Faites avec vos points faibles, ils vous semblent parfois vraiment handicapants mais ils font partis de vous. Ce n’est pas une raison pour vous trouvez des excuses, vous n’avez parlé à personne pendant cette soirée, normal vous êtes timide, non ! Essayez parfois de vous forcer, sans pour autant essayer de paraître quelqu’un d’autre, vous verrez ça n’apportera que des bonnes choses.

Lorsque vous vous êtes fixé un but, qu’il soit personnel ou professionnel, donnez-vous les moyens de l’atteindre ! Faites ce qu’il faut pour, travaillez dur s’il le faut mais vous verrez qu’après une victoire tout paraît plus accessible.

Sachez vous mettre en valeur, que ça passe par le physique si il le faut, il a été prouvé que les femmes se maquillant et faisant un effort pour s’habiller avaient plus confiance en elles et se sentaient mieux, alors pourquoi pas un peu de « futilité » et de superficiel si c’est bon pour votre moral !

C’est en grande partie une question de volonté, décidez-le réellement et vous parviendrez à améliorer votre confiance en vous et à vous sortir d'un engrenage étouffant, et si il le faut faites-vous aider un peu, pour se sentir bien ça en vaut le coup !
0
Comment lutter contre l’obésité ?
Le gloss : l'incontournable du maquillage
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité - dalida le jeudi 8 février 2007 15:37

vraiment j ai ete hemur d'ecouté tout mes freres et soeur dans le monde car moi aussi si je suis venu sur ce site c est parce que je me sens mal j ai 24ans et jai presque foutue ma vie enlair j ai ete marie avec un homme de ma tribus et 2semaine apres il es aller en aveture et ma nourri d espoire j ai ete torturer par sa famille ou il m avais laisse je ne pouvais pas retourne chez mes parents car j etais enciente apres mon accouchement je decide de rentre voir mes parents et la 2ans plus tard je me rand compte que l homme que j attendait avais grossie plusieurs autres fille avant sont depart et que sais soeur allais rendre visite moi je suis la femme reconus dieu merci j avais deja un travail mais je lui pardonne car même, lui il c est toujour foutue de ma guel il me dit aujourd hui c est finir et demain il arrange tout simplement parceque je l aimais telement et apres j ete affecté dans une autres ville il decide donc que c est fini il prefert l autres fille avec la quel il on un enfant je me sans seul car cet homme ma toujour torturer et malgre tout je l aime toujour et il ne fait rien pour moi et na jamais rien fait depuis sont depart j ai besouin d un conseil je vous pris aidée moi

0
vraiment j ai ete hemur d'ecouté tout mes freres et soeur dans le monde car moi aussi si je suis venu sur ce site c est parce que je me sens mal j ai 24ans et jai presque foutue ma vie enlair j ai ete marie avec un homme de ma tribus et 2semaine apres il es aller en aveture et ma nourri d espoire j ai ete torturer par sa famille ou il m avais laisse je ne pouvais pas retourne chez mes parents car j etais enciente apres mon accouchement je decide de rentre voir mes parents et la 2ans plus tard je me rand compte que l homme que j attendait avais grossie plusieurs autres fille avant sont depart et que sais soeur allais rendre visite moi je suis la femme reconus dieu merci j avais deja un travail mais je lui pardonne car même, lui il c est toujour foutue de ma guel il me dit aujourd hui c est finir et demain il arrange tout simplement parceque je l aimais telement et apres j ete affecté dans une autres ville il decide donc que c est fini il prefert l autres fille avec la quel il on un enfant je me sans seul car cet homme ma toujour torturer et malgre tout je l aime toujour et il ne fait rien pour moi et na jamais rien fait depuis sont depart j ai besouin d un conseil je vous pris aidée moi
Invité - Jewlii le jeudi 5 octobre 2006 02:56

J'ai l'impression que vous avez conçu ce texte pour moi. Je me reconnais sur toute la ligne et je crois qu'après avoir lu ceci, ça m'a donné un petit coup de pied dans le derrière. Merci énormément.

0
J'ai l'impression que vous avez conçu ce texte pour moi. Je me reconnais sur toute la ligne et je crois qu'après avoir lu ceci, ça m'a donné un petit coup de pied dans le derrière. Merci énormément.
Invité - pepito le samedi 27 janvier 2007 15:48

merci mes amis pour ces apports estimables qui me revitalise beaucoup car moi aussi je souffre d un tel mal depuis 4 ans .moi je me suis dis c est dans la patience que je resorberais mes pb.et plus encore je crois a cette fameuse phrase qui stipule qu "il faut aller au devant de ces peurs pour les vaincre" et a cette loi du jet kundo qui soutend que "la meilleure defense c est l attaque".DOnc chaque fois que vous ressentez de la peur precipitez l'action que vous voudriez effectuez un peu comme ci vous etiez en train de l ettouffez et par la suite remerciez cette peur de vous avoir permis d accomplir cette tache de ce cette facon votre peur se sentira plutot utile et s en ira

0
merci mes amis pour ces apports estimables qui me revitalise beaucoup car moi aussi je souffre d un tel mal depuis 4 ans .moi je me suis dis c est dans la patience que je resorberais mes pb.et plus encore je crois a cette fameuse phrase qui stipule qu "il faut aller au devant de ces peurs pour les vaincre" et a cette loi du jet kundo qui soutend que "la meilleure defense c est l attaque".DOnc chaque fois que vous ressentez de la peur precipitez l'action que vous voudriez effectuez un peu comme ci vous etiez en train de l ettouffez et par la suite remerciez cette peur de vous avoir permis d accomplir cette tache de ce cette facon votre peur se sentira plutot utile et s en ira
Invité - déprimée le lundi 6 novembre 2006 22:11

moi aussi je sens que ce texte vise une grande part de ma personnalité et je vous en remercie. mais pourtant je me sens lasse et désespérée quand à l'atteinte de mes objectifs je me trouve tout le temps les meilleurs obstacles pr me décourager, et je sens que c mon réel problème. aidez moi svvvvvvvvppppp

0
moi aussi je sens que ce texte vise une grande part de ma personnalité et je vous en remercie. mais pourtant je me sens lasse et désespérée quand à l'atteinte de mes objectifs:( je me trouve tout le temps les meilleurs obstacles pr me décourager, et je sens que c mon réel problème. aidez moi svvvvvvvvppppp
Invité - fatima le mercredi 6 décembre 2006 01:06

vous savez le problème c quoi pour moi c que je n arrive pa a m exprimer en francai et en anglais parceque g toujours peur de commettre des erreurs et d 'etre par la suite une risée.donc méme si g parfois bcp de choses a dire je prefère me taire et les autres pensent que je suis nulle.g toujours des probleme ds mes etudes a cause de sa et sa vraiment me torture quoi faire?????!

0
vous savez le problème c quoi pour moi c que je n arrive pa a m exprimer en francai et en anglais parceque g toujours peur de commettre des erreurs et d 'etre par la suite une risée.donc méme si g parfois bcp de choses a dire je prefère me taire et les autres pensent que je suis nulle.g toujours des probleme ds mes etudes a cause de sa et sa vraiment me torture quoi faire?????!
Invité - katy le mardi 5 décembre 2006 18:52

slt moi g 16 et a chaque fois ke je passe devant des gens g l impression k il me regarde de travers et il y a pa longtemps g craquer sur un mec mais jamais je n ai oser lui parler j ose a peine le regarder et nous connaissons tt les 2 une meme personne et il lui a di,sans savoir ke je la connaisait,que je lui plaisait.aparemment il est ossi timide ke moi,j aimerai tant k il fasse le 1er pas

0
slt moi g 16 et a chaque fois ke je passe devant des gens g l impression k il me regarde de travers et il y a pa longtemps g craquer sur un mec mais jamais je n ai oser lui parler j ose a peine le regarder et nous connaissons tt les 2 une meme personne et il lui a di,sans savoir ke je la connaisait,que je lui plaisait.aparemment il est ossi timide ke moi,j aimerai tant k il fasse le 1er pas
Invité - Tata le vendredi 15 décembre 2006 14:47

vous savez le problème c quoi pour moi c que je n arrive pa a m exprimer et à defendre mes idées devant le publique. et un autre problème est que je n'arrive pas non plus à stabiliser mes relations avec les garçons. Je suis excessivement nerveuse, moi et les autres, on a pas les mêmes ondes (les mêmes façons de voir les choses ) on me dit souvent que je suis dépassée. j'ai 32 ans célibataire et je vis avec ma famille c'est vraiment térrible pour moi y compris le déccès de mon père et en plus je ss en chômage.Aide moi

0
vous savez le problème c quoi pour moi c que je n arrive pa a m exprimer et à defendre mes idées devant le publique. et un autre problème est que je n'arrive pas non plus à stabiliser mes relations avec les garçons. Je suis excessivement nerveuse, moi et les autres, on a pas les mêmes ondes (les mêmes façons de voir les choses ) on me dit souvent que je suis dépassée. j'ai 32 ans célibataire et je vis avec ma famille c'est vraiment térrible pour moi y compris le déccès de mon père et en plus je ss en chômage.Aide moi
Invité - Adie le jeudi 14 décembre 2006 19:29

Je me retrouve comme vous tous dans ce texte, j'ai atteri ici parce que j'ai vraiment envi de changer et j'ai pris conscience que le manque de confiance en soi gâche beaucoup de chose, je passe des concours et j'échoue toujours à l'oral parce que je n'ai pas confiance en moi , quand j'arrive à l'oral et que j'ai ce jury qui a les yeux rivés sur moi je perds tous mes moyens et ce n'est qu'un exemple parmis tant d'autres, je me sens toujours plus nulle, moins bien, moins intéressante c'est très dur à vivre car cela me bloque dans beaucoup de choses surtout dans ma vie professionelle, je ne sais plus quoi faire, tout ce que je sais c'est que j'ai envie de changer! Mais comment???

0
Je me retrouve comme vous tous dans ce texte, j'ai atteri ici parce que j'ai vraiment envi de changer et j'ai pris conscience que le manque de confiance en soi gâche beaucoup de chose, je passe des concours et j'échoue toujours à l'oral parce que je n'ai pas confiance en moi , quand j'arrive à l'oral et que j'ai ce jury qui a les yeux rivés sur moi je perds tous mes moyens et ce n'est qu'un exemple parmis tant d'autres, je me sens toujours plus nulle, moins bien, moins intéressante c'est très dur à vivre car cela me bloque dans beaucoup de choses surtout dans ma vie professionelle, je ne sais plus quoi faire, tout ce que je sais c'est que j'ai envie de changer! Mais comment???
Invité - Pierrot !! le jeudi 4 janvier 2007 22:15

Pour le moi, le plus dur c'est de sortir de ce cercle parce qu'au fond ce cercle vous englouti ! J'ai 23 ans ce qui peut paraitre jeune étant donné que c'est souvent dans cette periode qu'on se sent le plus sur de soi ! Le problème est que je me suis senti le meilleur, ni même le plus nul mais depuis que j'ai volontaire rompu avec mon ex, je pensais que j'en retrouverais une autre rapidement, mais pas du tout, j'ai du attendre 2ans pour enfin retrouver un peu de bonheur coté coeur. Et cette periode de 2ans qui a été vraiment dure,tous les états qui sont décris dans le texte plus haut, je les ai vécu un par un !! J'en ai souffert parce que je me suis mis à douter énormément de moi et tentant des choses qui finissaient par être des échecs rien ne s'améliorait mais plutot le contraire.

Cette periode a changé ma vie à jamais et perturbait tout les repères de stables que j'avais !!

Heureusement que j'ai eu le travail pour tenir, aufond c'est qui m'a vraiment aidé.

Aujourd'hui j'ai rencontré une charmante personne, évidement au début je n'y croyais pas, "pourquoi moi ? et pas un autre, les autres sont mieux" je me disais et d'ailleur il m'arrive de me le dire encore, mais au fond je commence à accepter que peut t'être j'ai quelque chose que les autres n'ont pas.

Je suis tombé sur cette article parce que j'ai envi de sortir de "cercle" qui commence à revenir. Je sens la jalousie me retrouver et je ne veux surtout pas qu'elle gache mon histoire (je vous laisse imaginer pour ceux qui comprennent, ma copine sors ce soir, alors biensur pour moi forcément elle peut trouver quelqu'un de mieux !!)

Voila je me suis permi de raconter un peu de mon histoire, déja parce que ça soulage et ensuite parce qu'ici je sais qu'on pourra comprendre ce que je ressens, comme moi je peux comprendre ce que vous ressentez !

En reflechissant, je n'ai aucun conseil à donner, je suis pas le bon exemple, je pense que l'article répond bien au problème et une chose majeure est de ne pas baisser les bras et surtout se bouger un peu plus le cul !!

Bonne année et bon courage à tous ceux qui liront "ces quelques lignes" !

0
Pour le moi, le plus dur c'est de sortir de ce cercle parce qu'au fond ce cercle vous englouti ! J'ai 23 ans ce qui peut paraitre jeune étant donné que c'est souvent dans cette periode qu'on se sent le plus sur de soi ! Le problème est que je me suis senti le meilleur, ni même le plus nul mais depuis que j'ai volontaire rompu avec mon ex, je pensais que j'en retrouverais une autre rapidement, mais pas du tout, j'ai du attendre 2ans pour enfin retrouver un peu de bonheur coté coeur. Et cette periode de 2ans qui a été vraiment dure,tous les états qui sont décris dans le texte plus haut, je les ai vécu un par un !! J'en ai souffert parce que je me suis mis à douter énormément de moi et tentant des choses qui finissaient par être des échecs rien ne s'améliorait mais plutot le contraire.
Cette periode a changé ma vie à jamais et perturbait tout les repères de stables que j'avais !!
Heureusement que j'ai eu le travail pour tenir, aufond c'est qui m'a vraiment aidé.
Aujourd'hui j'ai rencontré une charmante personne, évidement au début je n'y croyais pas, "pourquoi moi ? et pas un autre, les autres sont mieux" je me disais et d'ailleur il m'arrive de me le dire encore, mais au fond je commence à accepter que peut t'être j'ai quelque chose que les autres n'ont pas.
Je suis tombé sur cette article parce que j'ai envi de sortir de "cercle" qui commence à revenir. Je sens la jalousie me retrouver et je ne veux surtout pas qu'elle gache mon histoire (je vous laisse imaginer pour ceux qui comprennent, ma copine sors ce soir, alors biensur pour moi forcément elle peut trouver quelqu'un de mieux !!)
Voila je me suis permi de raconter un peu de mon histoire, déja parce que ça soulage et ensuite parce qu'ici je sais qu'on pourra comprendre ce que je ressens, comme moi je peux comprendre ce que vous ressentez !
En reflechissant, je n'ai aucun conseil à donner, je suis pas le bon exemple, je pense que l'article répond bien au problème et une chose majeure est de ne pas baisser les bras et surtout se bouger un peu plus le cul !!
Bonne année et bon courage à tous ceux qui liront "ces quelques lignes" !
Invité - floflo le samedi 13 janvier 2007 17:31

J’ai peur de plein de chose dès que j'ai peur je trembles c'est horrible comme j'ai peur aidé moi je sait pas quoi fer même quand je sui au téléphone je tremble je sait pas si je tremble de joie ou de peur a mon avis je tremble de peur car quand je sui seul j’ai peur et je tremble enfin vous voyer se que je veut dire ?. aidé moi je sait pas quoi ferre.

0
J’ai peur de plein de chose dès que j'ai peur je trembles c'est horrible comme j'ai peur aidé moi je sait pas quoi fer même quand je sui au téléphone je tremble je sait pas si je tremble de joie ou de peur a mon avis je tremble de peur car quand je sui seul j’ai peur et je tremble enfin vous voyer se que je veut dire ?. aidé moi je sait pas quoi ferre.
Invité - rose le jeudi 11 janvier 2007 18:19

bonsoir a tous je m'apelle catherine,et moi aussi j'ai pas confiance en moi,c'est dans le travail que j'ai peur de mal faire mon travail je me dit que va penser mes clients comment je suis femme de menage chez les particuliers.auriez vous peut etre un conseil a me donner

bonne années a tous

0
bonsoir a tous je m'apelle catherine,et moi aussi j'ai pas confiance en moi,c'est dans le travail que j'ai peur de mal faire mon travail je me dit que va penser mes clients comment je suis femme de menage chez les particuliers.auriez vous peut etre un conseil a me donner
bonne années a tous
Invité - celas le samedi 13 janvier 2007 23:25

C'est vrai que cet article dit beaucoup. Et qu'il faut un bon coup de pied au cul pour se reveiller. J'ai lu cette article parce que je suis en plein dedans, et que je me reconnais comme tous ceux qui ont posté ici ce qui est logique. Un moment j'avais confiance en moi, je faisais beaucoup d'erreur mais oui je m'en servais pour ne plus les faire. Le problème c'est qu'il faut TOUJOURS que je fasse un long détour pour comprendre ou réaliser quelque chose, ce qui est assez frustrant pour les autres et pour moi. C'est évidament le coup du cercle vicieux. Car en osant rien faire, ça foire, et ça blesse encore plus, pour se trouver encore plus misérable qu'avant. J'suis un poid pour les gens qui m'entourent, et surtout mon copain. N'est-ce pas contradictoire de ce trouver boulet alors qu'on a un copain ? Je me suis faite trompée 3 fois en 3 mois. J'ai un peu perdu confiance niveau homme, et je pense qu'il est avec moi pour ne pas se sentir seul. Ce qui est je trouve encore plus misérable. Je foire tout ce que je fais, meme quand je me donne les moyens. J'imagine que ça s'appelle les cas desespérés. Enfin bon je parle parce que ça lache, c'est vrai. Je ne vous connais pas, mais je voulais vous le dire. Je ne veux pas de votre aide, parce que je sais que ça vient uniquement de moi, et après avoir écrit tout ça, je me rend compte que oui, il n'y a que moi qui puisse m'en sortir, et qu'il suffit de se bouger, parce que ça saoule de se sentir nul 24 heures sur 24. Et que j'ai horreur de faire pitié. Mais avoir pitié de soi-même c'est encore pire non ?

0
C'est vrai que cet article dit beaucoup. Et qu'il faut un bon coup de pied au cul pour se reveiller. J'ai lu cette article parce que je suis en plein dedans, et que je me reconnais comme tous ceux qui ont posté ici ce qui est logique. Un moment j'avais confiance en moi, je faisais beaucoup d'erreur mais oui je m'en servais pour ne plus les faire. Le problème c'est qu'il faut TOUJOURS que je fasse un long détour pour comprendre ou réaliser quelque chose, ce qui est assez frustrant pour les autres et pour moi. C'est évidament le coup du cercle vicieux. Car en osant rien faire, ça foire, et ça blesse encore plus, pour se trouver encore plus misérable qu'avant. J'suis un poid pour les gens qui m'entourent, et surtout mon copain. N'est-ce pas contradictoire de ce trouver boulet alors qu'on a un copain ? Je me suis faite trompée 3 fois en 3 mois. J'ai un peu perdu confiance niveau homme, et je pense qu'il est avec moi pour ne pas se sentir seul. Ce qui est je trouve encore plus misérable. Je foire tout ce que je fais, meme quand je me donne les moyens. J'imagine que ça s'appelle les cas desespérés. Enfin bon je parle parce que ça lache, c'est vrai. Je ne vous connais pas, mais je voulais vous le dire. Je ne veux pas de votre aide, parce que je sais que ça vient uniquement de moi, et après avoir écrit tout ça, je me rend compte que oui, il n'y a que moi qui puisse m'en sortir, et qu'il suffit de se bouger, parce que ça saoule de se sentir nul 24 heures sur 24. Et que j'ai horreur de faire pitié. Mais avoir pitié de soi-même c'est encore pire non ?
Invité - nini64 le jeudi 1 février 2007 18:29

bonjour,

moi aussi je me reconnais, et pourtant mon entourage serait bien étonné de cela!! J'ai l'air d'une nana extravertie, bien dans ses baskets, sûre d'elle, fonceuse, avec un mec magnifique et génial... Sauf qu'il y a toujours au fond de moi un petit quelque chose qui me dit que chaque chaque chose à faire peut me faire chuter car je suis plus nulle que tous les autres... Un exemple: je file le bonheur parfait avec mon Homme, et puis je me rends compte qu'il lui arrive de tchater et là c'est l'horreur.... Tout s'écroule, dans ma tête il est forcément en train de chercher qqn de mieux que moi car je ne suis peut-être pas assez bien pour lui? Il s'en suit de la jalousie, de la tristesse, l'impression que tout s'effondre car je n'ai pas confiance en moi.... je ne suis rien, je ne me considère comme moins que rien alors comment peut-on m'aimer????

0
bonjour,
moi aussi je me reconnais, et pourtant mon entourage serait bien étonné de cela!! J'ai l'air d'une nana extravertie, bien dans ses baskets, sûre d'elle, fonceuse, avec un mec magnifique et génial... Sauf qu'il y a toujours au fond de moi un petit quelque chose qui me dit que chaque chaque chose à faire peut me faire chuter car je suis plus nulle que tous les autres... Un exemple: je file le bonheur parfait avec mon Homme, et puis je me rends compte qu'il lui arrive de tchater et là c'est l'horreur.... Tout s'écroule, dans ma tête il est forcément en train de chercher qqn de mieux que moi car je ne suis peut-être pas assez bien pour lui? Il s'en suit de la jalousie, de la tristesse, l'impression que tout s'effondre car je n'ai pas confiance en moi.... je ne suis rien, je ne me considère comme moins que rien alors comment peut-on m'aimer????
Invité - sandra le dimanche 21 janvier 2007 22:11

je me retrouve tout a fait dans ce texte...ras le bol d'etre dans cet etat d'inferiorité!!!je pense me tourner vers les médecines dite "douces":reiki,sophrologie;je voudrais faire un travail sur moi avec l'aide de personnes compétentes dans ce domaine.voilà!!!je dis pas que c'est ce qu'il y a de mieux a faire,mais ca peut donner peut-etre une idée a une personne qui ne sais plus comment s'y prendre...

0
je me retrouve tout a fait dans ce texte...ras le bol d'etre dans cet etat d'inferiorité!!!je pense me tourner vers les médecines dite "douces":reiki,sophrologie;je voudrais faire un travail sur moi avec l'aide de personnes compétentes dans ce domaine.voilà!!!je dis pas que c'est ce qu'il y a de mieux a faire,mais ca peut donner peut-etre une idée a une personne qui ne sais plus comment s'y prendre...
Invité - anonyme le dimanche 18 février 2007 16:11

bonjour tout le monde ! moi j'ai 16 ans je suis dans l'année de mes 17 et je ne suis sortie qu'avec un mec dans ma vie... je sais beaucoup vont me dire que ce n'est pas la mère a boire mais par rapport a toute les autres filles de mon entourage je trouve sa quand même peu ! en plus ( sans me vanter) tout le monde me dit toujours que je suis super jolie, etc... et pourtant je ne sais pas j'ai un bloquage quand il y a des garçons , je me sens moche, nul et inintérréssante... En plus les cours pour moi sa va pas très bien, alors quand je vois qu'en amour c'est le désert et que en cours c'est la même chose... je me sens trop découragée j'ai vraiment l'impression d'être quelqu'un de vraiment pas intelligent et de nul. De plus mes ami(e)(s) me chari souvent en surnommant " la blonde " et même si je ne leurs dit pas cela me blesse beaucoup parce qu'il le disent ironiquement mais je ne sais pas s'ils le pensent vraiment ou pas.... voila ma vie se resume a ça et j'aimerai bien changer pour être plus spontanée et bien dans ma peau avec les autres. si vous pouvez m'aider répondez moi merci

0
bonjour tout le monde ! moi j'ai 16 ans je suis dans l'année de mes 17 et je ne suis sortie qu'avec un mec dans ma vie... je sais beaucoup vont me dire que ce n'est pas la mère a boire mais par rapport a toute les autres filles de mon entourage je trouve sa quand même peu ! en plus ( sans me vanter) tout le monde me dit toujours que je suis super jolie, etc... et pourtant je ne sais pas j'ai un bloquage quand il y a des garçons , je me sens moche, nul et inintérréssante... En plus les cours pour moi sa va pas très bien, alors quand je vois qu'en amour c'est le désert et que en cours c'est la même chose... je me sens trop découragée j'ai vraiment l'impression d'être quelqu'un de vraiment pas intelligent et de nul. De plus mes ami(e)(s) me chari souvent en surnommant " la blonde " et même si je ne leurs dit pas cela me blesse beaucoup parce qu'il le disent ironiquement mais je ne sais pas s'ils le pensent vraiment ou pas.... voila ma vie se resume a ça et j'aimerai bien changer pour être plus spontanée et bien dans ma peau avec les autres. si vous pouvez m'aider répondez moi merci
Invité - Benny le dimanche 18 février 2007 22:26

Moi aussi, j'ai bien aimé ce texte, il m'a bien parlé. Je ne vais pas vous raconté ma vie, çà ne vaut pas le coup, juste quelques éléments : bien élève, bac mention bien, départ pour la France, prépa, grande école, puis le début des emmerdes, une impression de vide, que tout ceci est fade, creux, inutile. J'ai regardé autour de moi, les gens semblaient plus heureux, ils avaient plus confiance en eux, il bougeaient, dépensaient, vivaient quoi. Je me suis accroché, j'ai démarré une psychothérapie, pendant 3 à 4 ans (pas en continu, à raison d'1 à 2 séances par semaine), j'ai réussi à continuer à travailler, je me suis marié, j'ai eu 2 enfants, le 3eme est en route. Mon état s'est énormément amélioré, de temps en temps, c'est le trou noir qui revient, je m'accroche, je pense à jouer avec mes enfants, j'essaie de me confier à ma femmme, ça reste dur tout de même. J'ai une impression de solitude par moment, j'ai un peu peur de faire peser beaucoup de choses sur le dos de ma femme, mes enfants sentent que je suis absent de temps en temps, ils semblent s'en accomoder. Moi aussi, avec le temps, je considère que c'est une part intégrante de ma vie, quand c'est le trou, je me laisse un peu aller, je suis le mouvement, cela étant, je ne perd jamais confiance, je reste intimement convaincu, qu'un bon dieu là haut veille sur tout ... qu'il ne me laissera pas tomber, ni vous non plus.

0
Moi aussi, j'ai bien aimé ce texte, il m'a bien parlé. Je ne vais pas vous raconté ma vie, çà ne vaut pas le coup, juste quelques éléments : bien élève, bac mention bien, départ pour la France, prépa, grande école, puis le début des emmerdes, une impression de vide, que tout ceci est fade, creux, inutile. J'ai regardé autour de moi, les gens semblaient plus heureux, ils avaient plus confiance en eux, il bougeaient, dépensaient, vivaient quoi. Je me suis accroché, j'ai démarré une psychothérapie, pendant 3 à 4 ans (pas en continu, à raison d'1 à 2 séances par semaine), j'ai réussi à continuer à travailler, je me suis marié, j'ai eu 2 enfants, le 3eme est en route. Mon état s'est énormément amélioré, de temps en temps, c'est le trou noir qui revient, je m'accroche, je pense à jouer avec mes enfants, j'essaie de me confier à ma femmme, ça reste dur tout de même. J'ai une impression de solitude par moment, j'ai un peu peur de faire peser beaucoup de choses sur le dos de ma femme, mes enfants sentent que je suis absent de temps en temps, ils semblent s'en accomoder. Moi aussi, avec le temps, je considère que c'est une part intégrante de ma vie, quand c'est le trou, je me laisse un peu aller, je suis le mouvement, cela étant, je ne perd jamais confiance, je reste intimement convaincu, qu'un bon dieu là haut veille sur tout ... qu'il ne me laissera pas tomber, ni vous non plus.
Invité - Jeune homme de haute Savoie le vendredi 9 mars 2007 22:19

Et bé c'est dingue ce que les gens se ressemblent!!Personnelement dans mon cas le manque de confiance en moi se manifeste par la difficulté à regarder les gens dans les yeux!!Et c'est par période je ne sais pas d'ou ca vient mais c'est handicapant parce que la personne en face ressens justement ce manque de confiance car comme le texte le dit plus haut on a tous notre part de manque de confiance plus ou moin différente.Alors bon je ne suis pas à plaindre, mais je me demande si reellement on manque tous de confiance en nous, parce que lorsque je vois certaines personne avec cette assurance, le fait qu il soit constament souriant ect...je me pose des questions!!!Surement se sentiment d infériorité qui n'a pas lieu d'etre mais qui est quand meme là!!!!Bonne chance à tous, et je pense que d'ecrire ici, est une volonté pour tous ceux qui on laissé un message de s'en sortir, et que lon peut tous y arriver!!!

0
Et bé c'est dingue ce que les gens se ressemblent!!Personnelement dans mon cas le manque de confiance en moi se manifeste par la difficulté à regarder les gens dans les yeux!!Et c'est par période je ne sais pas d'ou ca vient mais c'est handicapant parce que la personne en face ressens justement ce manque de confiance car comme le texte le dit plus haut on a tous notre part de manque de confiance plus ou moin différente.Alors bon je ne suis pas à plaindre, mais je me demande si reellement on manque tous de confiance en nous, parce que lorsque je vois certaines personne avec cette assurance, le fait qu il soit constament souriant ect...je me pose des questions!!!Surement se sentiment d infériorité qui n'a pas lieu d'etre mais qui est quand meme là!!!!Bonne chance à tous, et je pense que d'ecrire ici, est une volonté pour tous ceux qui on laissé un message de s'en sortir, et que lon peut tous y arriver!!!
Invité - ma -16 le vendredi 16 mars 2007 19:20

hello ! voila moi j'ai un manque énorme de confiance en moi du genre j'ose pas regarder les mecs en face, je suis jamais sortie avec un mec (toutes mes copines trouvent que ça fait pitiés!!),et je ME SENS MOCHE et ININTERESSANTE chaque fois que je me retrouve face à un mec! voila si vous pouviez m'aider,svp !

bisoux

++

0
hello ! voila moi j'ai un manque énorme de confiance en moi du genre j'ose pas regarder les mecs en face, je suis jamais sortie avec un mec (toutes mes copines trouvent que ça fait pitiés!!),et je ME SENS MOCHE et ININTERESSANTE chaque fois que je me retrouve face à un mec! voila si vous pouviez m'aider,svp !
bisoux
++
Invité - nico le mardi 10 avril 2007 19:47

salut alors moi j'ai confiance en moi, mais c'est les autres qui me dise que je n'ai pas confiance en moi, pas plus tard qu'il y a un mois, ma relation amoureuse c'est terminé pour cette raison en partie!!! et ça m'embête, meme si bon faut relativisé^^

alors moi je me dis que le problème vient de mon visage, dans mes yeux, les gens me trouve gentil!! j'en n'ai marre bornel de daube!! lol qu'on me trouve gentil....je pense que la chose vient du regard.. alors j'aimerais changer mon regard... par de la chirurgie esthétique..

quand pensez vous???

0
salut alors moi j'ai confiance en moi, mais c'est les autres qui me dise que je n'ai pas confiance en moi, pas plus tard qu'il y a un mois, ma relation amoureuse c'est terminé pour cette raison en partie!!! et ça m'embête, meme si bon faut relativisé^^
alors moi je me dis que le problème vient de mon visage, dans mes yeux, les gens me trouve gentil!! j'en n'ai marre bornel de daube!! lol qu'on me trouve gentil....je pense que la chose vient du regard.. alors j'aimerais changer mon regard... par de la chirurgie esthétique..
quand pensez vous???
Invité - toto le mardi 24 avril 2007 15:08

je me retrouve dans vos commentaires mais je ne sais pas comment m'en sortir- j'ai l'impression parfois d'etre dans un abime-pourtant je fais des efforts mais c'est inutile je rate tout avec ce sentiment d'etre incapable de realiser mon projet pouvez vous me dire s'il faut que je me fasse aider. merci

0
je me retrouve dans vos commentaires mais je ne sais pas comment m'en sortir- j'ai l'impression parfois d'etre dans un abime-pourtant je fais des efforts mais c'est inutile je rate tout avec ce sentiment d'etre incapable de realiser mon projet pouvez vous me dire s'il faut que je me fasse aider. merci
Invité - jeune femme perdue le jeudi 26 avril 2007 23:22

Je me retrouve vraiment dans ce texte et même dans les messages que vous avez ecrits. en particulier la personne (pseudo anonyme) qui a envoyé 1 message le dimanche 18 fevrier. j'ai 17 ans et je me sens constamment moche et nulle et a cause de ca je ne me sens pas capable d'avoir 1 relation amoureuse . Je n'ai eu qu'un baiser dans ma vie pendant une soirée. ma vie se resume a un desert amoureux. Pourtant de nombreux jeunes hommes sont attirés par moi et me trouvent jolie mais moi je me sens moche et stupide, ininteressante. J'ai aussi peur du regard des autres j'ai, en fait, toujours l'impression que les gens me trouvent moche et ne m'aiment pas, qu'ils parlent de moi. Tout cela se resume a un sentiment d'inferiorité. Je n'arrive pas a en parler a mes amies de peur qu'elle me jugent. je ne sais pas pourquoi je vous raconte cela mais je m'identifie beaucoup a tout ce que vous avez ecrit . Et je voudrais savoir si un psychologue pourrait m'aider ou qu'est ce que je pourrais faire pour avoir plus confiance en moi?

0
Je me retrouve vraiment dans ce texte et même dans les messages que vous avez ecrits. en particulier la personne (pseudo anonyme) qui a envoyé 1 message le dimanche 18 fevrier. j'ai 17 ans et je me sens constamment moche et nulle et a cause de ca je ne me sens pas capable d'avoir 1 relation amoureuse . Je n'ai eu qu'un baiser dans ma vie pendant une soirée. ma vie se resume a un desert amoureux. Pourtant de nombreux jeunes hommes sont attirés par moi et me trouvent jolie mais moi je me sens moche et stupide, ininteressante. J'ai aussi peur du regard des autres j'ai, en fait, toujours l'impression que les gens me trouvent moche et ne m'aiment pas, qu'ils parlent de moi. Tout cela se resume a un sentiment d'inferiorité. Je n'arrive pas a en parler a mes amies de peur qu'elle me jugent. je ne sais pas pourquoi je vous raconte cela mais je m'identifie beaucoup a tout ce que vous avez ecrit . Et je voudrais savoir si un psychologue pourrait m'aider ou qu'est ce que je pourrais faire pour avoir plus confiance en moi?
Invité - nowell le mercredi 16 mai 2007 17:39

Je suis très malheureuse, actuellement je recherche un emploi pas très bonne sur la bureautique, malgré une formation et je vous parle pas des entretiens ou il m'arrive de bafouiller,j'ai pourtant plus de 20 ans d'expérience, je n'ai plus confiance en moi

please,aidez moi

0
Je suis très malheureuse, actuellement je recherche un emploi pas très bonne sur la bureautique, malgré une formation et je vous parle pas des entretiens ou il m'arrive de bafouiller,j'ai pourtant plus de 20 ans d'expérience, je n'ai plus confiance en moi
please,aidez moi
Invité - klas le jeudi 24 mai 2007 14:06

franchement je vous dis une chose le plus important c'est de pas baisser les bras et de se dire que la vie est faite d'epreuves et que notre seul et unique DIEU celui des trois religions monothéistes nous laissera jamais tomber ,il faut se fier a lui tout simplement et croire aux competences qu'il nous a donné en essayant de faire le mieu que l'on peut et INCHALLAH tout se passera comme on veut si l'on fait ce que ALLAH veut.

merci

0
franchement je vous dis une chose le plus important c'est de pas baisser les bras et de se dire que la vie est faite d'epreuves et que notre seul et unique DIEU celui des trois religions monothéistes nous laissera jamais tomber ,il faut se fier a lui tout simplement et croire aux competences qu'il nous a donné en essayant de faire le mieu que l'on peut et INCHALLAH tout se passera comme on veut si l'on fait ce que ALLAH veut.
merci
Invité - Evy le dimanche 27 mai 2007 20:56

Bonjour

Voila, je vais expliquer mon souci en 2mots. Je suis célibataire depuis toujours et pourtant j'ai bientôt 19ans. Je pense pas être moche ou particulièrement stupide :-) mais voila, je trouve pas... Le problème c'est que je me fixe sur quelqu'un, de préférence inaccessible ou presque et que je ne le lâche plus pendant des mois, voir des années (j'ai attendu 3ans sur la mm personne avant de pouvoir passer à autrechose et maintenant c'est une autre et ça dure depuis 1an et demi...). J'idéalise la personne, j'en fais quelqu'un de parfait, un but, un objectif, je me persuade de l'aimer alors que je le connais à peine, je reste enfermée dans des phantasmes et des rêves pour finir par perdre tout contact avec la réalité sentimentale.  



Je place tous mes efforts pour pouvoir l'avoir, ensuite je me sens déprimée parce que ça n'a pas marché... Je n'arrive pourtant pas à penser à autre chose, c'est comme s'il n'y avait rien d'autre au monde qui comptait, je me fiche des autres gars, de mes amis, de ma famille (dans une certaine mesure evidemment). Tout tourne autour de ce type et du regard qu'il porte sur moi (en l'occurence plutot indifférent). Franchement je ne sais pas quoi faire, je me tue à essayer, et plus il s'en fiche, plus je m'accroche, comme si lui seul pouvait décidé de ma valeur, que s'il ne me veut pas je ne suis rien. Je me fatigue, je suis triste et déprimée de ces échecs à répétition, je ne sais plus quoi faire...



Pourtant je sais que tout cela n'a rien à voir avec de l'amour, j'ai juste besoin de viser le plus haut possible afin d'en retirer le maximum de mérite en cas de réussite, pour me prouver que je vaus quelquechose et je pose ça comme condition à mon bonheur... J'aimerai tellement pouvoir m'accrocher à autrechose, avoir une passion, de vrais amis, quelquechose qui me donnerait envie de vivre et qui me rendrait heureuse..



Je n'arrive vraiment pas à prendre du recul par rapport à cette situation et je suis comme ça depuis toujours me semble-t-il et même si j'arrive à oublier un type, je transfert tout ça sur un autre, j'ai l'impression qu'il faut que je trouve une solution pour ne pas continuer comme ça indéfiniment, parce que c'est frustrant, ça fait mal, c'est pas bon ni pour le moral ni pour l'amour-propre, alors si quelqu'un peut m'aider ça serait avec plaisir... Merci de m'avoir lu

0
Bonjour
Voila, je vais expliquer mon souci en 2mots. Je suis célibataire depuis toujours et pourtant j'ai bientôt 19ans. Je pense pas être moche ou particulièrement stupide :-) mais voila, je trouve pas... Le problème c'est que je me fixe sur quelqu'un, de préférence inaccessible ou presque et que je ne le lâche plus pendant des mois, voir des années (j'ai attendu 3ans sur la mm personne avant de pouvoir passer à autrechose et maintenant c'est une autre et ça dure depuis 1an et demi...). J'idéalise la personne, j'en fais quelqu'un de parfait, un but, un objectif, je me persuade de l'aimer alors que je le connais à peine, je reste enfermée dans des phantasmes et des rêves pour finir par perdre tout contact avec la réalité sentimentale.  

Je place tous mes efforts pour pouvoir l'avoir, ensuite je me sens déprimée parce que ça n'a pas marché... Je n'arrive pourtant pas à penser à autre chose, c'est comme s'il n'y avait rien d'autre au monde qui comptait, je me fiche des autres gars, de mes amis, de ma famille (dans une certaine mesure evidemment). Tout tourne autour de ce type et du regard qu'il porte sur moi (en l'occurence plutot indifférent). Franchement je ne sais pas quoi faire, je me tue à essayer, et plus il s'en fiche, plus je m'accroche, comme si lui seul pouvait décidé de ma valeur, que s'il ne me veut pas je ne suis rien. Je me fatigue, je suis triste et déprimée de ces échecs à répétition, je ne sais plus quoi faire...

Pourtant je sais que tout cela n'a rien à voir avec de l'amour, j'ai juste besoin de viser le plus haut possible afin d'en retirer le maximum de mérite en cas de réussite, pour me prouver que je vaus quelquechose et je pose ça comme condition à mon bonheur... J'aimerai tellement pouvoir m'accrocher à autrechose, avoir une passion, de vrais amis, quelquechose qui me donnerait envie de vivre et qui me rendrait heureuse..

Je n'arrive vraiment pas à prendre du recul par rapport à cette situation et je suis comme ça depuis toujours me semble-t-il et même si j'arrive à oublier un type, je transfert tout ça sur un autre, j'ai l'impression qu'il faut que je trouve une solution pour ne pas continuer comme ça indéfiniment, parce que c'est frustrant, ça fait mal, c'est pas bon ni pour le moral ni pour l'amour-propre, alors si quelqu'un peut m'aider ça serait avec plaisir... Merci de m'avoir lu
Invité - Sofia le mercredi 4 juillet 2007 00:39

Bonsoir tous le monde!

Lire tous ces messages m'a bizarrement fait du bien et cela pour deux raisons : la première, je me dis que finalement je ne suis pas seule car je vous assure on a beau se dire que beaucoup de personnes n'ont pas confiance en eux et bien lorsque vous avez ce sentiment qui surgit en vous et bien vous vous sentez seule !

La deuxième raison est que lire vos temoignages me soulage et je me dis y'a pire que moi!

Alors, moi j'ai 22 ans je fais une école de commerce, j'ai eu mon BAC mon DUT mais même avec ce diplome en poche je me sens nul, tous le temps au travail car je suis en alternance, en cours, avec les mecs !

Je vous assure cela me bouffe, je cherche des solutions, j'observe, j'analyse le comportement des gens un peu extravertis pour prendre exemple sur eux mais rien n'y fait ! Comment vous l'expliquez, je pourrais avancer deux fois plus vite si j'avais cette estime de soi qui me parait d'ailleurs si inaccessible ! Pareil, je suis pas moche d'après mon entourage et je n'arrive pas à garder un mec, je tombe que sur des perles mais je ne les garde pas ! J'ai des ambitions mais je baisse souvent les bras !

Mais depuis quelques semaines, je commence à prendre quelques initiatives et je me fixe des objectifs, et d'aprés certains c'est le meilleur moyen pour gagner de la confiance. Donc à tous ceux qui se sentent nuls, pas interessants fixez vous des objectifs, par exemple en amour si vous fantasmez sur quelqu'un faites tout pour le seduire et si ça se trouve ce sera reciproque, dans le domaine professionnel fixez vous egalement des objectifs !

Si vous demandez à mon entourage quelle est ma principale qualité ils vous repondront que c'est la confiance que j'ai en moi alors qu'en réalité je souffre au plus profond de moi car finalement je me sens NUL...

0
Bonsoir tous le monde!
Lire tous ces messages m'a bizarrement fait du bien et cela pour deux raisons : la première, je me dis que finalement je ne suis pas seule car je vous assure on a beau se dire que beaucoup de personnes n'ont pas confiance en eux et bien lorsque vous avez ce sentiment qui surgit en vous et bien vous vous sentez seule !
La deuxième raison est que lire vos temoignages me soulage et je me dis y'a pire que moi!
Alors, moi j'ai 22 ans je fais une école de commerce, j'ai eu mon BAC mon DUT mais même avec ce diplome en poche je me sens nul, tous le temps au travail car je suis en alternance, en cours, avec les mecs !
Je vous assure cela me bouffe, je cherche des solutions, j'observe, j'analyse le comportement des gens un peu extravertis pour prendre exemple sur eux mais rien n'y fait ! Comment vous l'expliquez, je pourrais avancer deux fois plus vite si j'avais cette estime de soi qui me parait d'ailleurs si inaccessible ! Pareil, je suis pas moche d'après mon entourage et je n'arrive pas à garder un mec, je tombe que sur des perles mais je ne les garde pas ! J'ai des ambitions mais je baisse souvent les bras !
Mais depuis quelques semaines, je commence à prendre quelques initiatives et je me fixe des objectifs, et d'aprés certains c'est le meilleur moyen pour gagner de la confiance. Donc à tous ceux qui se sentent nuls, pas interessants fixez vous des objectifs, par exemple en amour si vous fantasmez sur quelqu'un faites tout pour le seduire et si ça se trouve ce sera reciproque, dans le domaine professionnel fixez vous egalement des objectifs !
Si vous demandez à mon entourage quelle est ma principale qualité ils vous repondront que c'est la confiance que j'ai en moi alors qu'en réalité je souffre au plus profond de moi car finalement je me sens NUL...
Invité - CONSEIL PRATIQUE le vendredi 6 juillet 2007 19:34

Acceptez-vous comme vous êtes

D'abord, regardez-vous avec objectivité : sur une feuille, inscrivez vos qualités et défauts et demandez à des proches bienveillants de faire de même. Faites également la liste de vos succès, des personnes qui vous aiment, des compliments reçus. Êtes-vous maintenant si sûr(e) d'être moins bien qu'un(e) autre ? Différenciez la valeur d'une personne et la valeur d'un acte : faire une erreur ne veut pas dire être nul ; cessez de généraliser. Et oubliez votre perfectionnisme car nul n'est parfait.

" Entrez en amitié avec vous-même ", disent les Tibétains

Agissez pour vous comme une mère avec son enfant, prenez soin de vous, encouragez-vous, regardez-vous avec amour. Sachez recevoir les compliments, reconnaissez ce que vous faites de bien.

Affirmez-vous

Savoir dire non aux autres est indispensable pour vous faire respecter et pour vous respecter vous-même. Osez exprimer vos sentiments, soutenir vos idées.

Soyez dans l'ici et maintenant

Les anxieux sont toujours dans l'après, anticipant l'échec ou la réponse des autres. Mais, l'avenir est par nature incertain et imprévisible. Alors, à quoi bon faire des plans sur la comète ? " À chaque jour suffit sa peine ", dit le proverbe.

Ne fuyez plus

C'est en se confrontant aux situations que l'on apprend à les surmonter, non pas en les évitant. En affrontant de petits échecs, vous constaterez que l'on n'en meurt pas. Comme disait Epictète : " Ce ne sont pas les choses en elles-mêmes qui nous font peur, mais l'opinion que nous avons d'elles

0
Acceptez-vous comme vous êtes
D'abord, regardez-vous avec objectivité : sur une feuille, inscrivez vos qualités et défauts et demandez à des proches bienveillants de faire de même. Faites également la liste de vos succès, des personnes qui vous aiment, des compliments reçus. Êtes-vous maintenant si sûr(e) d'être moins bien qu'un(e) autre ? Différenciez la valeur d'une personne et la valeur d'un acte : faire une erreur ne veut pas dire être nul ; cessez de généraliser. Et oubliez votre perfectionnisme car nul n'est parfait.
" Entrez en amitié avec vous-même ", disent les Tibétains
Agissez pour vous comme une mère avec son enfant, prenez soin de vous, encouragez-vous, regardez-vous avec amour. Sachez recevoir les compliments, reconnaissez ce que vous faites de bien.
Affirmez-vous
Savoir dire non aux autres est indispensable pour vous faire respecter et pour vous respecter vous-même. Osez exprimer vos sentiments, soutenir vos idées.
Soyez dans l'ici et maintenant
Les anxieux sont toujours dans l'après, anticipant l'échec ou la réponse des autres. Mais, l'avenir est par nature incertain et imprévisible. Alors, à quoi bon faire des plans sur la comète ? " À chaque jour suffit sa peine ", dit le proverbe.
Ne fuyez plus
C'est en se confrontant aux situations que l'on apprend à les surmonter, non pas en les évitant. En affrontant de petits échecs, vous constaterez que l'on n'en meurt pas. Comme disait Epictète : " Ce ne sont pas les choses en elles-mêmes qui nous font peur, mais l'opinion que nous avons d'elles
Invité - Dave le jeudi 12 juillet 2007 00:27

Oui moi aussi je suis arrivé sur cette page après avoir tapé: "la confiance en soi" dans le moteur de recherche. Bien évidemment je me reconnais à la lecture de la majorité des témoignages. Mais je glane avec plaisir les conseils donnés par les derniers intervenants de cette page. Je crois que l'inventaire de soi même est nécessaire. En ce qui me concerne mon manque de confiance en moi remonte à mes débuts à l'école. Dès les petites classes de primaires j'ai vécu les "controles" d'évaluation comme un supplice. Je n'arrivais pas à résoudre les problèmes dans leur intégralité et le fait de voir les autres camarades studieux sur leur copie me faisait paniquer et je crois cela m'a stigmatisé dans tout "challenge" jusqu'à aujourd'hui. De plus j'ai toujours évolué avec des camarades dans des classes de "bons" et je voyais comme une tare, une honte de devoir m'orienter vers d'autres sections que celles de mes potes qui pour la plupart allaient vers les sections scientifiques. J'ai donc redoublé ma seconde pour aller en 1ere S. Cela a été un echec cuisant, alors que je savais que les maths n'etaient pas ma tasse de thé. C'est donc toute ma scolarilté qui s'est déroulée dans cette atmosphère "pourrie" de l'échec personnel. Aujourd'hui j'en arrive même a me persuader que je n'arriverais pas au bout des choses que j'entreprends. C'est terrible. Voilà pour l'essentiel j'aurais beaucoup de choses à raconter mais cela n'est peut-être pas à sa place ici. Merci encore pour tous les conseils laissés avec bienveillance sur cette page.

0
Oui moi aussi je suis arrivé sur cette page après avoir tapé: "la confiance en soi" dans le moteur de recherche. Bien évidemment je me reconnais à la lecture de la majorité des témoignages. Mais je glane avec plaisir les conseils donnés par les derniers intervenants de cette page. Je crois que l'inventaire de soi même est nécessaire. En ce qui me concerne mon manque de confiance en moi remonte à mes débuts à l'école. Dès les petites classes de primaires j'ai vécu les "controles" d'évaluation comme un supplice. Je n'arrivais pas à résoudre les problèmes dans leur intégralité et le fait de voir les autres camarades studieux sur leur copie me faisait paniquer et je crois cela m'a stigmatisé dans tout "challenge" jusqu'à aujourd'hui. De plus j'ai toujours évolué avec des camarades dans des classes de "bons" et je voyais comme une tare, une honte de devoir m'orienter vers d'autres sections que celles de mes potes qui pour la plupart allaient vers les sections scientifiques. J'ai donc redoublé ma seconde pour aller en 1ere S. Cela a été un echec cuisant, alors que je savais que les maths n'etaient pas ma tasse de thé. C'est donc toute ma scolarilté qui s'est déroulée dans cette atmosphère "pourrie" de l'échec personnel. Aujourd'hui j'en arrive même a me persuader que je n'arriverais pas au bout des choses que j'entreprends. C'est terrible. Voilà pour l'essentiel j'aurais beaucoup de choses à raconter mais cela n'est peut-être pas à sa place ici. Merci encore pour tous les conseils laissés avec bienveillance sur cette page.
Invité - Delph51 le samedi 6 octobre 2007 04:06

bonjour à tous les "introvertis"!! ça alors!! ça fait un bien fou de savoir qu'on n'est pas un cas isolé. je me suis surtout reconnue dans le témoignage précédent (Dave) qui relate ses difficultés actuelles liées à son vécu scolaire. Pour ma part,c'est au travail que je suis confrontée aux "blocages" relationnels. il est très difficile pour moi d'échanger avec les collègues. j'ai même une facheuse tendance à me murer dans le silence dès qu'ils deviennent un peu trop familiers à mon égard(selon moi). Alors je me retrouve souvent faire bande à part. Mais je me dis qu'avec le temps tout finit par s'arranger...

0
bonjour à tous les "introvertis"!! ça alors!! ça fait un bien fou de savoir qu'on n'est pas un cas isolé. je me suis surtout reconnue dans le témoignage précédent (Dave) qui relate ses difficultés actuelles liées à son vécu scolaire. Pour ma part,c'est au travail que je suis confrontée aux "blocages" relationnels. il est très difficile pour moi d'échanger avec les collègues. j'ai même une facheuse tendance à me murer dans le silence dès qu'ils deviennent un peu trop familiers à mon égard(selon moi). Alors je me retrouve souvent faire bande à part. Mais je me dis qu'avec le temps tout finit par s'arranger...
Invité - omar1 le dimanche 27 avril 2008 12:28

J ai 26 ans ,je sais pas pouquoi j ai du mal a m assumer,peut etre que j ai souvent chercher a me valoriser sur aucun acqui c est a dire jaimais paraitre.des fois je sais plus ou j en suis le regard des autres a tro pris le dessus sur ma vie.Pourtant on me trouve beau sympatique.

0
J ai 26 ans ,je sais pas pouquoi j ai du mal a m assumer,peut etre que j ai souvent chercher a me valoriser sur aucun acqui c est a dire jaimais paraitre.des fois je sais plus ou j en suis le regard des autres a tro pris le dessus sur ma vie.Pourtant on me trouve beau sympatique.
Invité - bloup le mercredi 14 novembre 2007 16:19

Même pas le courage de mettre un pseudo personnalisé.

Pour moi c'est pareil que vous tous, je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais confiance en moi.

J'ai toujours été timide, mais je perds de plus en plus confiance en moi. Je me sens nulle. Et chaque jour je suis confrontée à des amis tellement formidable que je me rabaisse sans cesse. Pourtant, sans cesse on cherche à me rassurer, mais jamais je n'arrive à être d'accord avec les opinions que les gens ont de moi. Dès fois, j'ai même peur de m'adresser à mes propres amis, de peur de leur paraître ridicule. J'ai 18ans et je n'ai encore jamais eu de copain! Je fais pourtant beaucoup de sport, et en plus collectif, ça m'aide beaucoup mais ça peut également me rabaisser encore plus. Lorsque je ne suis pas performante je perds tous mes moyens. De même, faire les magasins est un véritable supplice pour moi; je ne sais jamais choisir car j'ai toujours le sentiment que ces choses là ne sont pas pour moi. Enfin je déteste qu'on me parle de moi, je dévie toujours la conversation, la tourne en dérision, et suis toujours extrêmement gêner. Il faut que je change! Saperlotte!

0
Même pas le courage de mettre un pseudo personnalisé.
Pour moi c'est pareil que vous tous, je ne sais pas pourquoi je n'ai jamais confiance en moi.
J'ai toujours été timide, mais je perds de plus en plus confiance en moi. Je me sens nulle. Et chaque jour je suis confrontée à des amis tellement formidable que je me rabaisse sans cesse. Pourtant, sans cesse on cherche à me rassurer, mais jamais je n'arrive à être d'accord avec les opinions que les gens ont de moi. Dès fois, j'ai même peur de m'adresser à mes propres amis, de peur de leur paraître ridicule. J'ai 18ans et je n'ai encore jamais eu de copain! Je fais pourtant beaucoup de sport, et en plus collectif, ça m'aide beaucoup mais ça peut également me rabaisser encore plus. Lorsque je ne suis pas performante je perds tous mes moyens. De même, faire les magasins est un véritable supplice pour moi; je ne sais jamais choisir car j'ai toujours le sentiment que ces choses là ne sont pas pour moi. Enfin je déteste qu'on me parle de moi, je dévie toujours la conversation, la tourne en dérision, et suis toujours extrêmement gêner. Il faut que je change! Saperlotte!
Invité - marie le samedi 30 août 2008 18:09

je me reconnais dans tout ce qui a éé dis plus haut. je n'aipas confiance en mi! Je me sens tjs inférieure aux autres!! je veux changer!!!!

0
je me reconnais dans tout ce qui a éé dis plus haut. je n'aipas confiance en mi! Je me sens tjs inférieure aux autres!! je veux changer!!!!
Invité - vassilyzaitsev@hotmail.co.uk le jeudi 11 septembre 2008 02:22

Avant de dire quelque ce soit j'aimerai saluer toutes ces personnes qui ont poster leurs commentaires la haut,comme je souhaite que tout le monde achevera ce changement,car au fond de chacune ce cache une enorme energie.

Je dis ça parce que j'en suis parmis,j'ai pas pu lire tout les commentaires,mais d'apres ce que j'en ai lu,la majorité de ces facteurs font partie de moi.

Mais mon probleme je le voie plus fort et plus grave que ceux-ci, c'est plus qu'un manque de confiance en soit,mais c'est plutot un

complexe qui pour l'instant ne m'a aidé qu'a échouer.

Mon probleme c'est que toute personne étrangère me fait peur, et j'essaye toujours de m y mettre à lombre,ce qui me bloque le plus, c'est que une fois devant une tell personne,parfois même si celle-ci ne soit pas étrangère je site comme exemple un proffesseur,je n'arrive pas à lui parler,ce n'est pas moi,mais c'est plutot quelque chose en moi,dés que je lui parle,mon coeur bat de toute ces force,je me tromble,mais surtout je perde la voix,même si j'essaye de parler les mot de sortent plus,comme ma gorge seche,mais dés que je quitte celle-ci,tout ce qu'il fallait dire me viendra dans la tête et je peux même le répéter oralement,et suite à ça j'ai passé cinq ans au lycée,et ce n'est vraiment pas facile à croire que je n'ai jamais lu un texte durant les séances de lecture au long de ces cinq année,deja le fois que je serai au courant qu'elle sera une

séancede lecture mon coeur commence à retrouver ces force,et je perde la voix même si je ne lisais pas,et j'en avais toujours cette peur que je serai le lecteur suivant.

Et dans les cas ou je me suis fait sélectionné je refusais de lire,et je finissais d'en trouver la porte.

Et le probleme c'est évalué que même si je soit seul entrain de lire ou parler,l'idée que je soit entourer ou dans une scéne pareil me revient,et j'arrive à perdre la voix.

Moi je pense que mes parents ont fait part de cela,car quand j'étais petit,j'étais deja timide et je ne parlais pas trop,et le fait que je me fait intéroger et que je ne repondais pas,mes parents repetaient toujours "il ne parle pas,il ne dira rien,parfois il est muet,incapable,...."

Et pour le probleme de voix cela c'est commencé quand je me suis arrivé au secondaire,comme j'etais dans une classe roulante,dés que le premier trimestre c'est écoulé,ont nous à fait partagés sur les autres classe,et je me suis retrouvé dans une nouvelle classe entourer par des nouvelle têtes,....

Et aujourd'hui je ne parle toujours pas trop,et si je parle ce n'est qu'avec une personne que je connais bien,et s'il y arrive qu'une troisieme nous rejoingne,je perde ma place en tant que present.

Et c'est je dis avec une personne,c'est parce que je ne me trouve jamais avec un membre de personne dépassant les deux,les amis je n'en ai pas,j'essaye toujours d'etre tout seul,solitaire,vivant à l'ombre et à l'obscuriée.

Mon probleme,je ne le partage avec personne,j'aimerai bien voir un spécialiste pour cela change,pour que je soit la personne que je suis,car j'ai envie de dévoiler celle-ci,mais ici chez moi je ne retrouve pas des psy.

Je veux que cela change,car ce n'est que la raisons de mes pertes,de mes echecs,et si je continuerai ainsi je serai toujours perdant,et mon complexe ne fera qu'evoluer.

Ils disent que pour reussir,apres ses echecs il faut reconnaitre ss erreurs et eviter celles-ci,mais la raison je les reconnu,mais... ARRIVERAI-JE à la CHANé ???

J'aimerai qu'on maide même avec des paroles seulement...MERCI.

0
Avant de dire quelque ce soit j'aimerai saluer toutes ces personnes qui ont poster leurs commentaires la haut,comme je souhaite que tout le monde achevera ce changement,car au fond de chacune ce cache une enorme energie.
Je dis ça parce que j'en suis parmis,j'ai pas pu lire tout les commentaires,mais d'apres ce que j'en ai lu,la majorité de ces facteurs font partie de moi.
Mais mon probleme je le voie plus fort et plus grave que ceux-ci, c'est plus qu'un manque de confiance en soit,mais c'est plutot un
complexe qui pour l'instant ne m'a aidé qu'a échouer.
Mon probleme c'est que toute personne étrangère me fait peur, et j'essaye toujours de m y mettre à lombre,ce qui me bloque le plus, c'est que une fois devant une tell personne,parfois même si celle-ci ne soit pas étrangère je site comme exemple un proffesseur,je n'arrive pas à lui parler,ce n'est pas moi,mais c'est plutot quelque chose en moi,dés que je lui parle,mon coeur bat de toute ces force,je me tromble,mais surtout je perde la voix,même si j'essaye de parler les mot de sortent plus,comme ma gorge seche,mais dés que je quitte celle-ci,tout ce qu'il fallait dire me viendra dans la tête et je peux même le répéter oralement,et suite à ça j'ai passé cinq ans au lycée,et ce n'est vraiment pas facile à croire que je n'ai jamais lu un texte durant les séances de lecture au long de ces cinq année,deja le fois que je serai au courant qu'elle sera une
séancede lecture mon coeur commence à retrouver ces force,et je perde la voix même si je ne lisais pas,et j'en avais toujours cette peur que je serai le lecteur suivant.
Et dans les cas ou je me suis fait sélectionné je refusais de lire,et je finissais d'en trouver la porte.
Et le probleme c'est évalué que même si je soit seul entrain de lire ou parler,l'idée que je soit entourer ou dans une scéne pareil me revient,et j'arrive à perdre la voix.
Moi je pense que mes parents ont fait part de cela,car quand j'étais petit,j'étais deja timide et je ne parlais pas trop,et le fait que je me fait intéroger et que je ne repondais pas,mes parents repetaient toujours "il ne parle pas,il ne dira rien,parfois il est muet,incapable,...."
Et pour le probleme de voix cela c'est commencé quand je me suis arrivé au secondaire,comme j'etais dans une classe roulante,dés que le premier trimestre c'est écoulé,ont nous à fait partagés sur les autres classe,et je me suis retrouvé dans une nouvelle classe entourer par des nouvelle têtes,....
Et aujourd'hui je ne parle toujours pas trop,et si je parle ce n'est qu'avec une personne que je connais bien,et s'il y arrive qu'une troisieme nous rejoingne,je perde ma place en tant que present.
Et c'est je dis avec une personne,c'est parce que je ne me trouve jamais avec un membre de personne dépassant les deux,les amis je n'en ai pas,j'essaye toujours d'etre tout seul,solitaire,vivant à l'ombre et à l'obscuriée.
Mon probleme,je ne le partage avec personne,j'aimerai bien voir un spécialiste pour cela change,pour que je soit la personne que je suis,car j'ai envie de dévoiler celle-ci,mais ici chez moi je ne retrouve pas des psy.
Je veux que cela change,car ce n'est que la raisons de mes pertes,de mes echecs,et si je continuerai ainsi je serai toujours perdant,et mon complexe ne fera qu'evoluer.
Ils disent que pour reussir,apres ses echecs il faut reconnaitre ss erreurs et eviter celles-ci,mais la raison je les reconnu,mais... ARRIVERAI-JE à la CHANé ???
J'aimerai qu'on maide même avec des paroles seulement...MERCI.
Invité - lolo le mercredi 24 septembre 2008 03:47

je suis timide, quand je suis avec du monde je veux aller me cacher dans les toilettes pour que je me mette a l'aise un peu... ils vont croire que j'ai la gastro ou je ne sais pas quoi, mais j'ai peur d'etre avec edu monde. Sinon je bois de l'alcool pour etre avec du monde, comment je peux mettre dans ma tete que je dois etre confiante devant tout le monde. j'ai peur de trembler devant eux, jai peur de faire une faute etc

0
je suis timide, quand je suis avec du monde je veux aller me cacher dans les toilettes pour que je me mette a l'aise un peu... ils vont croire que j'ai la gastro ou je ne sais pas quoi, mais j'ai peur d'etre avec edu monde. Sinon je bois de l'alcool pour etre avec du monde, comment je peux mettre dans ma tete que je dois etre confiante devant tout le monde. j'ai peur de trembler devant eux, jai peur de faire une faute etc
Invité - bibi le mercredi 24 septembre 2008 03:59

je ne sais pas quoi a faire. je ne peux pas regarder les gens dans les yeux, quand on me regarde je suis mal a l'aise je n'ai pas des amis, je ne suis pas sociable, je ne travaille pas, je me cache la plupart du temps pour qu'on me voit pas... je veux changer et vivre comme tous les autres. je rate plein de soirees a cause de ma timidite. je ne suis pas moche ou rien, je suis normal, mais c'est un probleme psychologique que je ne peux pas enlever de ma tete.je ne veux plus gacher ma vie a cause de toutes les idees dans ma tete. aidez moi svp.

0
je ne sais pas quoi a faire. je ne peux pas regarder les gens dans les yeux, quand on me regarde je suis mal a l'aise je n'ai pas des amis, je ne suis pas sociable, je ne travaille pas, je me cache la plupart du temps pour qu'on me voit pas... je veux changer et vivre comme tous les autres. je rate plein de soirees a cause de ma timidite. je ne suis pas moche ou rien, je suis normal, mais c'est un probleme psychologique que je ne peux pas enlever de ma tete.je ne veux plus gacher ma vie a cause de toutes les idees dans ma tete. aidez moi svp.