A+ A A-

Nat Acha's posts

Bar Rafaeli, la top du moment

A l’instar des Gisèle Bündchen, Doutzen Kroes, Adriana Lima and Co., il y a dans la carrière d’un mannequin promis à une grande carrière, un moment où, après de longues années de boulot, casting, défilés, shooting acharnés, la reconnaissance vient enfin. Aujourd’hui, c’est le tour de Bar Rafaeli qui, depuis quelques temps maintenant, nous gratifie de son minois solaire à tout bout de champ, magazines, pub télé, défilés, presse people,… Voici donc la jolie Bar érigée au rang de star. Et si on s’en réjouit, c’est parce qu’outre son sourire lumineux, son petit nez constellé de tâches de rousseur...(suite) et ses yeux bleu azur, la belle a aussi des formes, oui, des hanches, un popotin, une poitrine et des bonnes joues bien rondes à vous éclipser la maigreur trop souvent de mise dans le monde de la mode.
Alors forcément, l’envie nous prend de nous pencher sur le cas rafaeli, cette belle blonde pulpeuse qui fait son chemin plus sûrement que doucement vers les sommets et dont on chuchote déjà qu’elle sera la relève d’une certaine miss Bündchen…

Bar Rafaeli est née le 4 juin 1985 dans une région rurale d’Israël, à l’époque, rien ne destine la demoiselle à devenir modèle, ses parents gèrent un ranch et l’enfant grandit entre campagne et chevaux dans un environnement tranquille.
Mais très vite, le minois de miss Rafaeli ne trompe pas et de ses yeux azur à sa bouche pulpeuse, rien ne manque à une beauté hors du commun. Maman Rafaeli encourage donc sa fille vers le monde de la mode et, à 11 ans déjà, la fillette pose ça et là pour se faire la main.
Rapidement repérée par un œil expert, Bar intègre l’écurie de l’agence Ford et débute la folle course des castings. C’est ainsi que Bar grandit, de concours de beauté en shooting, la demoiselle fait ses preuves et est couronnée mannequin de l’année à l’âge de 15 ans, puis reçoit une nouvelle fois le titre l’année suivante, des débuts pour le moins prometteurs.


C’est avec le célèbre magazine Sports Illustrated, bien connu du public (masculin ?) pour immortaliser les beautés les plus prisées en bikini, que la carrière de la star prend son envole. La belle est sélectionnée pour en faire la couverture en 2002 puis, à nouveau en 2004 pour renouveler la prouesse récemment, puisque c’est miss Rafaeli qui s’étendait de toute sa splendeur sur la couv’ glacée du SI de l’été 2009.

Entre temps, Bar met son minois et son body de rêve à contribution pour les campagnes publicitaires des marques Dim et Ralph Lauren mais elle reste encore peu connue du grand public qui reconnaît sans mal ses grands yeux bleus sans toutefois savoir mettre un nom dessus.
Et contre toute attente, c’est sa relation médiatisée avec Léonardo Dicaprio, accessoirement ex de Gisèle Bündchen, qui fait le reste, la presse en fait choux gras et le public découvre Bar Rafaeli aux bras de l’acteur plutôt que sur les podiums.
La voilà donc mondialement connue, une aubaine pour les marques qui peuvent se payer le luxe d’une égérie médiatisée. S’en suivent donc couvertures de magazines en tous genres, campagnes publicitaires, elle prête notamment son image à Moët et Chandon pour, finalement, rejoindre ses consoeurs dans la dream team de Victoria’s Secret.

Suite à cela, la belle poursuit son ascension sans difficulté : Garnier, Arena, Accessorize, True Religion, Rampage,… Bar ne chôme pas et parcours le monde pour prendre la pose sous l’égide de grandes marques mondialement connues.
La suite, vous la vivez en live, Bar par-ci, Bar par-là, la belle court de séances photos en évènements mondains et devrait continuer à coloniser nos magazines et spots publicitaires pendant un long moment, même séparée du beau Léo.
La rosacée, symptômes et traitements
Imprimé animalier, l'automne est à la jungle fever...
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter