Jeremy Bueno, jeune créateur prometteur !

Jeremy Bueno, retenez bien ce nom car vous pourriez bien en entendre parler, si ce n’est déjà fait ! Jeune créateur prometteur d’une trentaine d’années, Jeremy n’en est pas à son coup d’essai puisque plusieurs fois distingué à l’occasion d’expositions et de concours, le jeune homme fut notamment lauréat du Concours de jeunes créateurs « Moda Domani » à Paris en 2007 et reçut le prix Création Mode à la première édition des Princiales de la Création organisée en juin 2008. Il fait son chemin, ce jeune talent, dans un domaine où la concurrence est rude et où les petits nouveaux doivent batailler sans répit face aux grands noms de la mode et rêves de reconnaissance d’autres passionnés.Et Jeremy Bueno se lance corps et âme au service de sa passion, passion pour laquelle il quitta sa Corse natale âgé de 18 ans pour faire ses classes dans l’une des capitales de la Mode, Londres.
Le jeune homme intègre le London College of Fashion, institution bien connue du monde de la mode et métiers associés. Il y étudie le Stylisme Modélisme et, parallèlement, il met un pied dans le métier comme assistant chez Thierry Mugler où il goûte au Prêt-à-Porter puis à la Haute Couture.
Et il faut croire que le métier lui plaît, puisqu’aux termes de ses études, il crée sa marque, « Jeremy Bueno », transformant projets, rêves et dessins sur papier en créations bien réelles. Et là, bonne nouvelle, ces créations, elles sont divines et elles sont pour nous, les femmes !


« Signs », « Mon Maquis », « Fabriqué en Exil », « Habit De Lumière », les collections du créateur se suivent au fil des saisons et ne ressemblent pas, si bien que ce parfum d’originalité perdure de l’une à l’autre. C’est donc avec plaisir et curiosité que l’on découvre la progression de Jeremy Bueno, déjà maître dans l’art de deviner ce dont rêvent les femmes, en matière de tenue de soirée, entendons-nous, mais ce n’est déjà pas mal me direz-vous !

Et justement, son pêché mignon semble bien être les robes : tissus chatoyants, matières nobles, couleurs lumineuses et lignes à vous ravir la courbure des hanches, elles ont de quoi faire rêver et sont loin de se fondre dans la masse !
Mais le créateur met aussi un point d’honneur à concevoir une mode portable, rien de trop extravagant donc, mais des créations destinées à la femme moderne aux envies de raffinement et d’élégance.

Récemment exposé aux Galeries Lafayette, Jeremy Bueno, ou plutôt ses créations, pourraient bien faire leur entrée dans notre dressing d’ici peu, et vous je ne sais pas mais ici, parmi le staff de Beauté Femme, ça ne déplairait pas !

Impossible de terminer l’article sans un échantillon du travail de l’artiste, nos préférées parce que celui qui écrit, c’est celui qui choisit ! Cela dit vous pourrez faire plus ample connaissance avec Jeremy Bueno et ses créations en visitant son site Internet et son Myspace ma foi bien fournis, bonne visite à vous !

Robe « Légendes » collection Haute Couture hiver 2008/09. Du bleu, du noir, un jeu de rubans qui semblent s’entrelacer en des découpes asymétriques, une forme qui épouse le corps et une étoffe chatoyante, digne des tapis rouges !


Profitons-en pour un petit mot sur l’art du « Twisted » par Jeremy Bueno. Spécialité du créateur qui confectionne en quelque sorte ses propres matières en utilisant des rubans, eux-mêmes en divers tissus : soie, satin, velours, coton… Ces rubans assemblés sont ensuite redécoupés pour créer ces lignes asymétriques qui donnent tant d’effet au vêtement.
Ici deux jolis exemples piochés parmi la collection « Mon Maquis » et confectionnés à partir de rubans de satin et de jersey de soie. A gauche, la robe Twisted Ancolie aux couleurs de l’hiver, à droite la Twisted Laricio alliant dégradé de vert et marron.


Coup de cœur également pour cette sublime robe crayon rougeoyante, collection « Fabriqué en exil » et allure garantie.


Dentelle acidulée pour ces robes romantiques et délicates « Les Hybrides de Lumières ».


Et Jeremy ne pouvait pas mieux tomber avec son « Délire d’Ecosse » puisque le tartan est de mise cet hiver. Ici, il est vert et graphique, on adore l’idée de ce motif si classique allié à une coupe et des détails modernes !

Un orange profond et un tissu bruissant, la soie, pour représenter le signe astrologique Bélier, collection « Signs », vous l’avez compris. Quant au Cancer, c’est jaune or, soie et coton, pour le moins ensoleillé !


Les Gémeaux paraderont en satin de soie vert brodé à la main,


Et les signes carpicorne, en velours de coton prune au dos dénudé et joliment brodé…


Enfin, les girly « Viola Violette » (à gauche) et Princesse du Maquis (à droite), jersey de soie pour la première et satin et mousseline de soie pour l’ensemble corset-jupe, le tout, en une alliance de violet, de mauve et de prune.


0
Cranberries, des fruits efficaces contre la cystit...
Les look de Nicky Hilton
 

Commentaires

Déjà inscrit ? Connectez-vous ici
Invité - sosuo le jeudi 5 mars 2009 21:31

vos robe son tré bel LOL

0
vos robe son tré bel LOL
Invité - mylove le jeudi 7 mai 2009 20:23

LOL j'adore :-/

0
LOL j'adore :-/